Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

Amériques

À New York, elle escalade la statue de la Liberté pour dénoncer la séparation des enfants immigrés

© HO/PIX11 News/AFP | La militante a fini par être délogée mercredi 4 juillet par deux officiers équipés de harnais d'escalade.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/07/2018

La statue de la Liberté a été évacuée mercredi après l'escalade du monument par une femme dénonçant la séparation des enfants de leurs parents dans les familles entrées illégalement aux États-Unis.

La date et le lieu n'ont de toute évidence pas été choisis au hasard. Pour dénoncer la séparation des enfants de leurs parents dans les familles entrées illégalement aux États-Unis, via le Mexique, une femme a grimpé mercredi 4 juillet, jour de la fête de l'Indépendance, en haut du piédestal de la statue de la Liberté à New York.

La militante, identifiée comme étant Therese Okoumou. Refusant de descendre, elle a finalement été délogée par deux officiers en harnais d'escalade. Quelques minutes auparavant, la femme avait ôté ses chaussures de sport roses et tenté sans succès d'escalader la robe patinée de vert-de-gris de la géante de cuivre. L'incident a obligé le service du parc à évacuer plusieurs milliers de touriste du complexe.

La militante faisait apparemment parti d'un groupe de sept manifestants qui avait auparavant déployé une banderole portant l'inscription "Supprimez l'ICE" devant le piédestal de la statue. L'ICE (US Immigration and Customs Enforcement), service de l'immigration et des douanes, a été au centre de la politique de l'administration Trump, aujourd'hui abandonnée, qui prévoyait de séparer les parents des enfants dans les familles entrées illégalement aux États-Unis, via le Mexique, ce qui a mené à des appels en faveur de sa dissolution.

Avec Reuters et AP

Première publication : 05/07/2018

  • ÉTATS-UNIS

    "Colonie de vacances" ou "camps d’internement" : le sort des enfants migrants déchire l’Amérique

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Volte-face de Donald Trump sur la question des enfants migrants séparés de leurs parents

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Que deviennent les enfants séparés de leurs parents immigrés clandestins aux États-Unis ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)