Accéder au contenu principal

Mondial-2018 : la Belgique élimine le Brésil et rejoint la France en demies

Le Belge Alex Witsel célèbre la victoire de son équipe face au Brésil, vendredi 6 juillet 2018.
Le Belge Alex Witsel célèbre la victoire de son équipe face au Brésil, vendredi 6 juillet 2018. Manan Vatsayana, AFP

La Belgique rejoint la France en demi-finale du Mondial-2018, après avoir éliminé 2 à 1 le Brésil, vendredi à Kazan. Les Diables rouges affronteront les Bleus, mardi, à Saint-Pétersbourg.

Publicité

La Seleçao, éliminée, il ne reste plus que des Européens en course. La Belgique et la France sont les premières qualifiées pour les demi-finales de la Coupe du monde 2018, après leurs victoires respectives en quarts, vendredi 6 juillet, face à l'Uruguay (2-0) et au Brésil (2-1).

Les Bleus affronteront donc, mardi 10 juillet, à Saint-Pétersbourg, les Diables rouges, qui ont réalisé, sous la houlette d'Eden Hazard, l'une des sensations de ce mondial en surclassant le Brésil de Neymar, grâce à un but contre son camp de Fernandinho (13e) et une frappe sublime de Kevin de Bruyne (31e).

Revenus de l'enfer face au Japon, les Diables rouges avaient prévenu qu'ils ne renonceraient pas à leur jeu trop porté vers l'attaque malgré le risque d'un "effet boomerang" face au Brésil. Le pari a parfaitement fonctionné.

Neymar ? Inoffensif !

Et le Brésil dans tout ça ? Si sérieux depuis le début de la compétition et si solide depuis la prise en main de Tite en 2016, c'est une immense désillusion. Grandissime favorite du Mondial-2018, la Seleçao a finalement connu le même destin que l'Allemagne tenante du titre ou l'Espagne, éliminées bien avant le dernier carré.

La star Neymar s'est montrée globalement inoffensive, à l'image de cette intervention autoritaire de Witsel à l'entrée de la surface (43e). La superstar auriverde n'a pas résisté au combat physique imposé par les Belges, avant de sortir la tête de l'eau en fin de match. Sans résultat. Le Brésil a malgré tout tenté pour revenir, et sur un centre de Coutinho, Renato Augusto, tout juste entré en jeu, a redonné espoir aux siens en marquant de la tête (2-1, 75e).

Le milieu aurait même pu endosser le costume de sauveur quand Coutinho l'a encore servi parfaitement, mais son tir rasant est passé tout près du poteau droit de Courtois (81e). Puis Coutinho ratait une occasion nette, avant que Courtois ne détourne d'une claquette un tir de Neymar. Un arrêt décisif qui offre à la Belgique sa première demi-finale depuis 1986.

Les autres quarts de finale, samedi, sont Suède-Angleterre (14 h GMT à Samara) et Russie-Croatie (18 h GMT à Sotchi). La finale est programmée le 15 juillet à Moscou.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.