Accéder au contenu principal

Syrie : accord entre rebelles et Russes pour un cessez-le-feu à Deraa

De la fumée au-dessus de zones rebelles à Deraa durant des frappes aériennes des forces syriennes, le jeudi 5 juillet 2018.
De la fumée au-dessus de zones rebelles à Deraa durant des frappes aériennes des forces syriennes, le jeudi 5 juillet 2018. Mohamad Abazeed, AFP

Un accord prévoyant un cessez-le-feu dans la province de Deraa a été trouvé, vendredi, entre les rebelles syriens et les émissaires russes. L'armée syrienne a en outre pris le contrôle du point de passage de Nassib, à la frontière jordanienne.

PUBLICITÉ

Un accord, trouvé vendredi 6 juillet entre les rebelles syriens et les émissaires russes, prévoit le dépôt des armes des premiers et le déploiement de la police militaire russe dans la province de Deraa, dans le sud de la Syrie. Il doit ainsi mettre fin à l'offensive dévastatrice que menait le régime depuis le 19 juin dans la province, "berceau" de la révolte anti-Assad.

Un cessez-le-feu bilatéral et le retrait des forces pro-gouvernementales de plusieurs villes de cette province sont également prévus, selon Ibrahim Jabawi, porte-parole de l'Armée syrienne libre (ASL).

Dans le même temps, l'armée de Bachar al-Assad a repris le contrôle du point de passage de Nassib, situé à la frontière jordanienne, l'un des principaux objectifs de l'offensive menée depuis une quinzaine de jours, a annoncé le service de presse du Hezbollah libanais, allié du régime du président.

Reprise du poste-frontière de Nassib : "C'est une zone symbolique très importante", selon Julien Theron

Selon des sources proches des insurgés, l'accord obtenu, qui prend effet dès ce vendredi, réinstaure la souveraineté du gouvernement de Bachar al-Assad sur ce point de passage avec la Jordanie, où le drapeau national syrien a flotté pour la première fois depuis plusieurs années.

Retour possible des civils dans le Sud-Ouest

Les rebelles de la province de Deraa qui n'acceptent pas de reconnaître l'autorité du gouvernement syrien devront quitter la région à destination des zones contrôlées par l'opposition dans le nord de la Syrie, ont précisé ces sources. Cet accord est similaire à celui obtenu au printemps dernier pour la Ghouta orientale.

Il s'agissait du cinquième cycle de négociations menées depuis le samedi 30 juin dans la province de Deraa entre les insurgés et des représentants de la Russie, avec la médiation de la Jordanie.

Plus de 320 000 civils ont été contraints à fuir leurs maisons depuis le début de l'offensive des forces syriennes dans le Sud-Ouest, a rapporté l'ONU. Avec cet accord, ils pourront retourner à leur domicile, leur protection étant garantie par les Russes.

Avec AP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.