Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Elysée enlisée dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : Cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

L’invité du jour

Mamane : "Nous les humoristes, nous sommes les médecins de la société"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

Asie - pacifique

Négociations sur le nucléaire : Pyongyang dénonce les "demandes avides" des États-Unis

© Andrew Harnik, AFP | Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo devant des journalistes à l'aéroport international de Pyongyang, le 7 juillet 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/07/2018

Pyongyang a dénoncé samedi les "demandes avides" des États-Unis, après deux jours de négociations sur le nucléaire à Pyongyang. Washington assure que les sanctions seront maintenues jusqu'à la fin de la dénucléarisation de la Corée du Nord.

Après deux jours de négociations sur le nucléaire à Pyongyang, le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a jugé, samedi 7 juillet, que l'attitude "extrémement regrettable" des États-Unis pendant les discussions avait violé l'esprit de l'accord conclu le 12 juin à Singapour entre Donald Trump et Kim Jong-un.

"L'attitude américaine et les positions prises lors des discussions à haut niveau vendredi et samedi étaient extrêmement regrettables", peut-on lire dans un communiqué cité par l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. Le ministère nord-coréen dénonce des "demandes unilatérales et avides de dénucléarisation".

De son côté, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, qui fait escale dans la capitale japonaise après une visite de deux jours à Pyongyang, a insisté sur l'importance d'une "dénucléarisation complète et totalement vérifiable" avant d'envisager la levée des sanctions. "Il y aura une vérification liée à la dénucléarisation complète, c'est ce que le président Trump et le président Kim ont tous deux accepté", a-t-il indiqué.

Pour le secrétaire d'État, il s'agit d'une "dénucléarisation au sens large", englobant toute la gamme d'armes. "Les Nord-Coréens comprennent cela, ils ne l'ont pas contesté", a-t-il indiqué.

Optimisme de Donald Trump

Il s'agissait de la troisième visite en Corée du Nord de Mike Pompeo. Le responsable américain a commencé ses démarches diplomatiques en Corée du Nord alors qu'il était directeur de la CIA. Nommé secrétaire d'État, il est resté l'interlocuteur clé des négociations.

Depuis le sommet du 12 juin, Donald Trump s'est montré optimiste sur les chances de paix dans la péninsule divisée depuis la guerre de Corée, estimant que la menace d'une guerre nucléaire était écartée.

Son secrétaire d'État est maintenant chargé de négocier un projet qui verrait Kim Jong-un déclarer clairement l'étendue et la nature de ses programmes nucléaire et balistique et accepter un calendrier pour le démantèlement de son arsenal, espère Washington.

Avec AFP

Première publication : 07/07/2018

  • CORÉE DU NORD

    Trump juge finalement que la Corée du Nord reste "une menace nucléaire"

    En savoir plus

  • CORÉE DU NORD

    Washington et ses alliés promettent d'être intraitables sur la dénucléarisation de Pyongyang

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Kim Jong-un invite Donald Trump à Pyongyang et accepte d'aller aux États-Unis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)