Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Congo-Brazaville : Un opposant menacé de mort en France.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Arthur Mitchell : la mort d'une étoile

En savoir plus

LE DÉBAT

Migrants : L'Europe sans solution ?

En savoir plus

POLITIQUE

Audition d'Alexandra Benalla : Une situation embarassante pour E. Macron ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alexandra Lamy : "Je suis très fière d'être une actrice populaire"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cour Suprême : tempête autour de Brett Kavanaugh

En savoir plus

Pas 2 Quartier

Bourgogne : cinéaste d'une cité désertée

En savoir plus

FOCUS

Autriche : restriction de l'immigration et obstacles à l'intégration

En savoir plus

L’invité du jour

Claude Pinault : "Tétraplégique, un médecin m’a donné une graine d’espoir"

En savoir plus

Sports

Football et société au centre de l'exposition "Par amour du jeu 1998-2018"

© Capture d'écran France 24 | Une sculpture de la main de Maradona à l'exposition "Par amour du jeu 1998-2018"

Vidéo par Karina CHABOUR , Valériane GAUTHIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/07/2018

Pour le Mondial-2018 et les 20 ans de la victoire de l'équipe de France en 1998, les Magasins généraux organisent une exposition, "Par amour du jeu 1998-2018", l'occasion d'explorer les liens entre création, football et société.

Aux Magasins généraux à Pantin, près de Paris, 38 artistes originaires du monde entier, reconnus ou émergents, s'intéressent à la question du football en tant que phénomène de société majeur. À l'exposition "Par amour du jeu", on trouve pêle-mêle une sculpture de la main de Maradona, le tableau d'un footballeur blessé ou encore une représentation de l'ancien joueur camerounais Roger Milla.

"Chacun, avec son propre regard, sa propre histoire, sa propre discipline artistique, éclaire l'une des facettes du football : le football et la religion, le football et la politique, le football et les femmes...", explique Eugénie Lefebvre, directrice des Magasins généraux. Et de préciser : "On a, avec toutes ces œuvres, une espèce de reflet un peu social et sociétal de ces vingt dernières années."

Déployée sur plus de 1 000 mètres carrés et pensée comme une agora créative, l'exposition se veut un catalyseur de rencontres et de réflexions entre les créateurs et les visiteurs.

Première publication : 07/07/2018

  • MONDIAL-2018

    Mondial-2018 : la Belgique élimine le Brésil et rejoint la France en demies

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : football, politique et propagande, quand les chefs d'État occupent le terrain

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)