Accéder au contenu principal

Enfants bloqués dans la grotte en Thaïlande : l'opération de secours a débuté

Les premiers enfants extraits de la grotte sont attendus d'ici une douzaine d'heures.
Les premiers enfants extraits de la grotte sont attendus d'ici une douzaine d'heures. Lillian Suwanrumpha, AFP

Treize experts en spéléologie sont mobilisés pour faire sortir les douze enfants et leur entraîneur de football coincés dans une grotte inondée en Thaïlande depuis 15 jours. Les premiers évacués sont attendus vers 16 heures, heure française.

Publicité

"Aujourd'hui, c'est le grand jour. Les garçons sont prêts à affronter tous les défis", a déclaré dimanche 8 juillet Narongsak Osottanakorn, le chef de la cellule de crise, lors d'une conférence de presse organisée à distance du site de la grotte. Les sauveteurs ont fait évacuer dans la matinée le site, où se trouvent de nombreux journalistes, afin de faire de la place pour "aider les victimes".

Treize spécialistes en spéléologie de renommée mondiale vont se rendre dans la grotte pour récupérer le groupe bloqué. "Le premier devrait sortir vers 21 heures" (14 h GMT), a précisé ce responsable, qui est aussi le gouverneur de la province de Chiang Rai.

En temps normal, il faut onze heures à un plongeur aguerri pour faire l'aller-retour jusqu'aux enfants : six heures aller, cinq heures au retour en raison du courant. Long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, le parcours pour sortir de la grotte comprend de difficiles passages sous l'eau. Un ancien plongeur de la marine thaïlandaise a péri vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants.

Or, une bonne partie des enfants, âgés de 11 à 16 ans, ne savent pas nager, et aucun n'a fait de plongée. "Chaque enfant sera accompagné de deux plongeurs, précise Arnaud Dubus, correspondant de RFI pour France 24 en Thaïlande, mais dans certains passages étroits, il devra avancer tout seul".

Conditions "parfaites"

Actuellement, les conditions pour une évacuation sont jugées "parfaites" par la cellule de crise, notamment en ce qui concerne le niveau d'eau dans la grotte. Les secours s'interrogeaient depuis des jours sur l'opportunité de déclencher une évacuation périlleuse, des pluies de mousson attendues prochainement risquant de ruiner les efforts continus depuis plusieurs jours pour drainer l'eau de la grotte.

Les secours avaient réussi à insérer un tuyau de plusieurs kilomètres pour acheminer de l'oxygène dans la poche où le groupe s'est réfugié et le niveau d'oxygène s'est stabilisé dans la grotte.

Mais des pluies attendues prochainement pourraient réduire une bonne partie du rebord boueux sur lequel le groupe a trouvé refuge. Samedi soir, une grosse averse de mousson est tombée pendant une demi-heure, rappelant l'urgence à évacuer les enfants.

C'est à cause des pluies de mousson que les enfants se sont retrouvés piégés après avoir décidé, pour une raison encore non élucidée, de se rendre dans la grotte après leur entraînement de foot, avec leur jeune coach de 25 ans.

En parallèle, la cellule de crise a continué à effectuer des forages dans la montagne, pour une possible évacuation par le haut, et plus de cent forages ont été réalisés à la verticale dans la montagne, dont un profond de  400 mètres. Mais dimanche matin, aucune percée de ce côté là n'avait été annoncée.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.