Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Espionnage en Afrique : une concurrence féroce

En savoir plus

FACE À FACE

Affaire Benalla : 5 mois de feuilleton politique

En savoir plus

L’invité du jour

Sebastian Copeland : "Les régions polaires nous lancent le cri d’alarme"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

L’économie chinoise peut-elle résister à la guerre commerciale ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Avion russe abattu en Syrie : "un tragique concours de circonstances"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le repas luxueux de Maduro chez "Salt Bae" a un goût amer pour les Vénézuéliens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La star marocaine Saad Lemjarred placée en détention

En savoir plus

LE DÉBAT

Plan "ma santé 2022" en France : urgence à l'hôpital ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Benoît Hamon : "Celui qui est en cause dans l'affaire Benalla, c'est Macron"

En savoir plus

Découvertes

YouTube veut tordre le cou aux théories du complot

© FLICKR

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 12/09/2018

Après avoir été vivement critiqué pour son rôle de catalyseur de conspirationnisme, YouTube prend ses dispositions pour valoriser des contenus fiables.

Après WhatsApp qui promet d'endiguer la prolifération de fake news sur sa plateforme, c'est au tour de YouTube d'annoncer des mesures afin d'encadrer les théories du complot sur sa plateforme.

VOIR AUSSI : Face aux vagues de violence, WhatsApp veut s'attaquer aux "fake news" en Inde

Re-contextualiser les choses : c'est ce que le site web entend faire, par exemple en accompagnant certaines vidéos de sources fiables – autrement dit des liens vers des encyclopédies en ligne telles que Wikipédia et de l’Encyclopedia Britannica, "pour apporter davantage d'éléments de contexte aux internautes", peut-on lire dans un post de blog de YouTube.

Encadrer sans censurer

Sans tomber dans la censure, YouTube préfère simplement limiter la portée des vidéos potentiellement problématiques. La plateforme mettra donc davantage en avant des vidéos jugées fiables, surtout pendant des moments d'actualité significatifs. Une preuve que l'hébergeur tire des leçons des tueries de Las Vegas et de Parkland (Floride), épisodes pour lesquels il lui avait été reproché de servir les thèses conspirationnistes.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 12/09/2018