Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Electrobeach: le plus grand festival techno fait vibrer les plages du Barcarès

© AFP | Festival Electrobeach au Barcarès près de Perpignan, le 12 juillet 2018

PERPIGNAN (AFP) - 

Le barnum du festival techno Electrobeach de Barcarès (Pyrénées-Orientales) résonne depuis jeudi après-midi et pour trois jours dans le petit port catalan, avec un aréopage de stars dès l'ouverture, la légende britannique Carl Cox, le cowboy Diplo et le frenchy de Miami, DJ Snake.

"A l'Electrobeach, il n'y a pas que de l'EDM (Electronic Dance Music, Ndlr)", lance Maxime Serrand, l'homme orchestre qui a pris les commandes de cette 6e édition du festival "les pieds dans le sable et avec vue mer".

Il s'enthousiasme de la grande variété de genres, de la" Dance jusqu'au Hard style", qui vont faire vibrer les quatre scènes. "Carl Cox, l'un des pionniers de l'Electro attaque à 19h sur la +techno stage+", poursuit Maxime saluant l'humilité de cette "légende qui n'est même pas sur la scène principale".

En revanche sur la "main stage", un paquebot de 45 m de long, 9 m de hauteur, agrémenté d'un écran géant de 930 m2, se produisent jeudi Diplo en milieu de soirée et "en closing" DJ Snake.

Ne boudant pas son plaisir, Maxime Serrand lâche, "cette année la tête d'affiche, c'est le numéro un mondial, Martin Garrix!", pour un DJ set vendredi 13, pour "probablement sa seule scène française de l'été".

Mais Electrobeach, ce n'est pas que la jet set de l'Electro, il y a aussi des "locaux", qui vont se succéder sur "la Beach", comprenez la scène dans le sable en bord de plage.

Comme c'est l'été et les vacances, les organisateurs ont prévu de donner une tonalité "Ibiza" à la petite localité catalane, avec les ambianceurs du collectif Elrow, qui vont enchanter les soirées de leurs déguisements déjantés, performances et cotillons.

Signalons également de spectaculaires animations pyrotechniques et une tyrolienne de 100 m, qui permet aux courageux de "survoler" les 40.000 à 60.000 spectateurs de la grande scène.

"La personnalité du festival, c'est le côté France, bleu blanc rouge", conclut Maxime soulignant le partenariat avec la patrouille de France qui fera un passage le 14 juillet pour colorer le ciel de Port-Barcarès. Un événement" traditionnel" qui a pris "une tonalité particulière", explique l?organisateur, depuis le traumatisme de l'attentat de Nice.

Cet image de "festival bleu blanc rouge" commence d'ailleurs à attirer un large public étranger, des festivaliers d'une vingtaine de nationalités ont déjà pris leurs billets, soit environ 20% des 150.000 spectateurs attendus.

En 2017, les 104 artistes présents avaient drainé pas moins de 196?.000 festivaliers.

Programme complet sur electrobeach.com

© 2018 AFP