Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Kivu" de Jean Van Hamme, l’enfer congolais en bande-dessinée

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les plus pauvres paient pour satisfaire les préférences politiques des plus riches"

En savoir plus

FRANCE

Finale du Mondial-2018 et 14-juillet : un week-end sous haute sécurité à Paris

© Alain Jocard, AFP (archives) | Quelque 12 000 membres des forces de l'ordre seront mobilisés à Paris, ce week-end.

Vidéo par FRANCE 3

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/07/2018

Pas moins de 12 000 membres des forces de l’ordre seront mobilisés les 13, 14 et 15 juillet, à Paris, et 110 000 sur l'ensemble de l'Hexagone pour un week-end au cours duquel se succéderont festivités du 14-juillet et finale du Mondial-2018.

Entre les festivités du 14-Juillet, traditionnellement agitées, et une victoire potentielle de la France en finale du Mondial-2018, Paris s’apprête à vivre un week-end sous haute sécurité avec 12 000 membres des forces de l'ordre mobilisés. Le ministère de l'Interieur a par ailleurs annoncé le déploiement de 110 000 policiers et gendarmes sur l'ensemble du territoire français.

De mémoire de préfet de police de Paris, la capitale n'avait pas connu une telle conjonction "d'événements d'ampleur" depuis un certain mois de juillet 1998. La victoire finale des Bleus d’Aimé Jacquet, sur le sol français, avait drainé entre 1 et 1,5 million de personnes sur les Champs-Elysées le 12 juillet au soir, avant que les nouveaux champions du monde ne défilent sur "la plus belle avenue du monde" le 13 et que les traditionnelles réjouissances autour de la fête nationale ne soient célébrées le 14.

"Contexte de menace terroriste avérée"

Pour les 13, 14 et 15 juillet 2018, dans un "contexte de menace terroriste avérée", comme est venue le rappeler l'attaque au couteau qui a fait un mort dans le quartier de l'Opéra le 12 mai, en plus des 12 000 membres des forces de l'ordre mobilisés, s'ajouteront 3 000 membres des personnels de secours. "L'objectif est de garantir un bon déroulement de ces événements (...), que la fête ne soit pas gâchée par des drames", a expliqué le préfet de police, Michel Delpuech.

Outre les nuits autour du 14-Juillet, avec leurs feux d'artifice, bals, fêtes mais aussi leurs violences urbaines et troubles à l'ordre public, qui mobiliseront dans l'agglomération parisienne quelque 3 000 membres des forces de l'ordre, le défilé pour la fête nationale et le concert suivi d'un spectacle pyrotechnique sur le Champ-de-Mars vont faire l'objet d'une sécurisation accrue le 14.

Ces deux derniers événements feront en effet l'objet d'un périmètre de protection - un dispositif prévu par la dernière loi antiterroriste. Au programme : accès sur zone sécurisés et limités, et contrôles drastiquement renforcés. La Tour Eiffel sera fermée au public, à la demande de la préfecture de police de Paris.

Une "fan zone" installée sur le Champ-de-Mars

Le lendemain, jour de finale du Mondial entre les Bleus d’Antoine Griezmann et la Croatie de Luka Modric (17H00), un contingent de 4 000 membres des forces de l'ordre sera déployé dans la capitale.

Une retransmission sur écran géant est notamment prévue dans une "fan zone" installée sur le Champ-de-Mars, entièrement protégée de barrières et dotée de six accès sécurisés. Un nouveau périmètre de protection sera mis en place. Cette "fan zone" pourra accueillir jusqu'à 90 000 spectateurs. "Nous arrêterons d'admettre du public quand cette jauge sera atteinte", a affirmé Michel Delpuech, conseillant au public d'"arriver le plus tôt possible, à partir de 13h".

"Si notre équipe gagne la Coupe du monde, nous ferons en sorte d'interdire la circulation de tout véhicule dans un vaste périmètre" dans l'Ouest parisien. Une mesure inédite dans son ampleur et qui concernera un immense polygone des Tuileries jusqu'à la Porte Maillot englobant les Tuileries et le Champ-de-Mars.

L'objectif "est d'éviter ce qu'on avait connu en 1998 avec un afflux de voitures" convergeant vers les Champs, a expliqué le préfet. Trois accidents, dont l'un mortel, avaient gâché la fête.

Mardi soir, après la victoire des Bleus face à la Belgique, des centaines de milliers de personnes étaient venues célébrer la qualification pour la finale sur les Champs. Seules sept interpellations pour des délits mineurs (jets de projectiles sur les forces de l'ordre, vols, outrages, etc.), ont été dénombrées par la préfecture de police.

Avec AFP

Première publication : 13/07/2018

  • FOOTBALL

    Mondial-2018 : derrière la ferveur nationale croate, la colère des supporters

    En savoir plus

  • MONDIAL-2018

    Édition spéciale : la Croatie rejoint la France en finale du Mondial-2018

    En savoir plus

  • MONDIAL-2018

    Les Bleus en finale : les Français rassemblés autour d'une "émotion positive"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)