Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Miss Terre : la Libanaise disqualifiée à cause d'un cliché

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Disparition de Jamal Khashoggi : menaces sur la presse

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts d'Arthur Jugnot

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Art contemporain en banlieue : "Ce qui nous intéresse, c'est la mixité du public"

En savoir plus

#ActuElles

Élections de mi-mandat aux Etats-Unis : un nombre record de femmes candidates

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le casse-tête de la frontière irlandaise

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Burn-out : les absurdités du management moderne

En savoir plus

TECH 24

Femmes dans la tech : comment briser le "clic" de verre

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La pêche, une tradition familiale au Grau-du-Roi

En savoir plus

Les Etats-Unis pas prêts à négocier directement avec les talibans (Otan)

© POOL/AFP | Le général John Nicholson échange avec Mike Pompeo à bord d'un avion le 9 juillet 2018 en Afghanistan

WASHINGTON (AFP) - 

La mission de l'Otan en Afghanistan a démenti lundi les informations selon lesquelles son commandant aurait affirmé que les Etats-Unis étaient prêts à négocier directement avec les talibans.

Le général américain John Nicholson a rencontré des responsables afghans à Kandahar, où il aurait déclaré, selon plusieurs médias, que Washington était "prêt" à discuter avec les talibans. Un discours divergeant de la ligne habituelle, qui consiste à laisser à Kaboul le soin de mener le processus de paix dans le pays.

Le général Nicholson a indiqué dans un communiqué que ses déclarations avaient été déformées et qu'il appuyait simplement les récents propos du secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo. Ce dernier avait dit en juin dernier que les Etats-Unis étaient prêts à "soutenir, faciliter et participer" à d'éventuels pourparlers de paix.

"Les Etats-Unis ne se substituent pas au peuple afghan ou au gouvernement afghan", insiste le général Nicholson dans le communiqué.

Le lieutenant-colonel Martin O'Donnell, porte-parole de la mission "Resolute Support" de l'Otan, a ajouté que les Etats-Unis exploraient "toutes les voies" possibles pour faire avancer les efforts de paix.

"Mais c'est un processus qui reste conduit par les Afghans", a-t-il précisé.

Selon l'édition dominicale du New York Times, le gouvernement Trump aurait demandé à ses hauts diplomates de chercher à engager des négociations directes avec les talibans.

Les insurgés clament depuis longtemps leur volonté de ne négocier qu'avec Washington. Les Etats-Unis insistent pour que le gouvernement afghan soit impliqué.

© 2018 AFP