Accéder au contenu principal

"C'est l'Afrique qui a gagné la Coupe du monde" : Trevor Noah relance le débat

Capture d'écran YouTube

Vous vous souvenez de vos cours d'histoire expliquant la différence entre l'assimilation et l'intégration ? On est en plein dedans. Mais n'y allons pas par quatre chemins : origine ou nationalité, c'est à chacun de se définir lui-même.

PUBLICITÉ

Dès le lendemain de la victoire des Bleus, un certain nombre de voix se sont élevées pour faire remarquer qu'au vu des origines des joueurs de l'équipe de France, "c'est plutôt l'Afrique qui a gagné la Coupe du monde". Une déduction qui fait débat, puisqu'au-delà de leurs origines, 21 des 23 sélectionnés sont nés en France. Et c'est bien ce pays que tous ont représenté.

VOIR AUSSI : "C'est l'Afrique qui a gagné la Coupe du monde", le commentaire qui fait polémique

Vue sous un autre angle, cette victoire de l'équipe de France constituée d'une grande partie de fils d'immigrés est vécue par certains comme une victoire du continent africain. Outre-Atlantique, le présentateur sud-africain Trevor Noah a félicité à sa manière les Bleus sur le plateau du "Daily Show", lundi 16 juillet au soir. "Je suis tellement content, l'Afrique a gagné la Coupe du monde !", a-t-il plaisanté. Avant de développer, toujours sur le ton de l'humour : "Je sais que ce sont les joueurs de l'équipe de France, mais regardez ces gars-là ! Vous n'êtes pas bronzés comme ça même en habitant dans le sud de la France..." Et de conclure : "En fait, l'Afrique est la réserve de l'équipe de France !"

Ce moment de télévision est intéressant au sens où il fixe dans le temps, à travers une polémique, deux façons différentes d'envisager l'identité

Cette séquence n'a pas tardé à être massivement commentée. Mais quel était donc le fond de la pensée du présentateur ? Qu'avant d'être Français, nos joueurs racisés doivent leur identité au continent africain ?

Comme nous le faisions déjà remarquer mercredi, est-il vraiment approprié d'essayer de démêler le prétendu "authentique" du "factice" dans l'identité des Bleus, entre leurs origines, leurs lieux de naissance, le pays dans lequel ils ont grandi ? Les joueurs d'aujourd'hui sont les heureux modèles d'une France de la diversité, par-delà ses dysfonctionnements. Ils sont une vitrine de ce que l'ascenseur social a de meilleur à montrer en France. Et cela même si, comme le relève le sociologue du sport William Gasparini, "si on retrouve en équipe de France autant de jeunes issus des classes populaires et de l'immigration, c'est aussi parce que d'autres sphères, politique et économique, leur sont fermées", avant de conclure : "C'est un miroir déformant de la réalité."

Réponse à la lettre de l'ambassadeur de France

Face à la polémique, l'ambassadeur de France aux États-Unis a pris la plume et adressé une lettre à Trevor Noah. Gérard Araud rappelle que "la France est un pays cosmopolite" et que "contrairement aux États-Unis, la France ne désigne pas ses citoyens selon leurs origine ou religion". "Pour nous, il n'y a pas d'identité prévalant sur une autre. Les racines sont une réalité qui appartient à chacun". "En estimant que cette équipe est africaine, vous niez leur identité de Français", écrit Gérard Araud, qui craint au passage que cet argumentaire ne serve la rhétorique suivante : on ne pourrait être Français sans être blanc.

[scald=72274:article_details {"additionalClasses":""}]

Dans la foulée, Trevor Noah a tenu à éclaircir ses propos mercredi soir, dans un bonus vidéo à son émission, sur YouTube. "J'ai vu des populations noires célébrer la victoire de l'équipe de France, heureux de voir que des Noirs pouvaient être aussi Français", répond Trevor Noah en plateau, en commentant chaque phrase de la lettre de l'ambassadeur. Pour le présentateur, il est difficile de comprendre les gens qui assurent que des joueurs ne sont "pas Africains, mais bien Français". "Pourquoi ne peuvent-ils pas être les deux ?", s'interroge le présentateur. Avant de lancer que "là où certains parlent de diversité, moi je vois plutôt un passé colonial". 

[scald=72271:article_details {"additionalClasses":""}]

"Alors pour devenir Français, on doit effacer tout ce qui nous précède ?", poursuit-il. "Paul Pogba, N'Golo Kanté... Je les ai tous regardés, et vous savez quoi, j'aime leur façon d'être Africains au même titre que j'aime leur façon d'être Français", s'émeut la star du "Daily Show". Et Trevor Noah d'égrener les exemples de célébrations d'identités complexes outre-Atlantique, "où l'on peut mettre en avant le fait d'être Irlandais et Américain en même temps", "Portoricain et Américain aussi", etc. Pour le présentateur, la dualité d'une identité a tout à fait sa place dans la culture américaine si l'on en croit l'expression "Afro-américain" tandis que dans la culture française, "on ne peut qu'être Français, point". 

L'identité est aussi un choix

Ce moment de télévision est intéressant au sens où il fixe dans le temps, à travers une polémique, deux façons différentes d'envisager l'identité. Le fait de parler d'afro-américains, et de faire figurer dans un même mot deux facettes d'une identité, est effectivement une preuve du modèle d'intégration multiculturelle en vigueur aux États-Unis. Historiquement, la France, elle, a plutôt opté pour une intégration assimilationniste, chapeautée par l'idée de modèle républicain. Reste qu'il est difficile de ne pas voir en la prestation de Trevor Noah une légère extrapolation du propos de l'ambassadeur : ce dernier n'a jamais dit qu'être Français signifiait devoir ignorer ses origines

Finalement, le débat qui anime ces derniers jours qui ont suivi la victoire des Bleus est presque en train de devenir une discussion de sourds. Car entre ceux qui trouvent légitime de pointer du doigt les nombreuses origines africaines des joueurs et ceux qui martèlent qu'ils sont tous (sauf deux d'entre eux) nés en France un-point-c'est-tout, il y a aussi – faut-il le rappeler – ceux qui veulent sonner la fin de la récré en défendant l'idée que l'on se définit bien comme l'on veut et que ce n'est à personne d'autre que soi-même d'en décider.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.