Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Allemagne : Angela Merkel à l'offensive pour sauver l'économie

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jamal Khashoggi : "Ce dont le monde arabe a le plus besoin, c'est de la liberté d'expression"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Affaire Khashoggi : le début de la fin pour MBS ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

EUROPE

Espagne : Pablo Casado élu à la tête du Parti populaire

© Pierre-Philippe Marcou, AFP | Le nouveau président du Parti populaire espagnol, Pablo Casado, avec son prédecesseur Mariano Rajoy à Madrid, le 21 juillet 2018.

Vidéo par Charles DIWO

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 21/07/2018

Pablo Casado, 37 ans, a été désigné par le Parti populaire espagnol pour succéder à l'ancien Premier ministre Mariano Rajoy. Sa désignation marque un virage à droite et un changement générationnel pour la formation conservatrice.

Le député de 37 ans Pablo Casado a été désigné samedi 21 juillet président du Parti populaire (PP) espagnol, succédant à Mariano Rajoy, éjecté du pouvoir début juin par une motion de censure.

Il a recueilli 1 701 voix de grands électeurs du parti contre 1 250 pour sa rivale Soraya Saenz de Santamaria, a annoncé Ana Pastor, grande figure du PP et présidente de la chambre des députés.

La désignation de Pablo Casado marque un virage à droite et un changement générationnel pour la formation conservatrice, qui reste le premier parti au Parlement espagnol.

Corruption

Président du parti depuis 2004 et à la tête du gouvernement espagnol depuis 2011, Mariano Rajoy, 63 ans, a été brutalement éjecté du pouvoir le 1er juin, coulé par la condamnation de son parti dans un méga-procès pour corruption.

Ce scandale avait permis au socialiste Pedro Sanchez de faire adopter une motion de censure et de se hisser à la tête de l'exécutif avec le soutien du parti de gauche radicale Podemos, des indépendantistes catalans et des nationalistes basques.

Figure centrale de la vie politique espagnole depuis près de quinze ans, Rajoy avait anonncé son retrait de la vie politique quelques jours plus tard sans désigner de dauphin.

Interrogée par la presse peu de temps avant la proclamation officielle des résultats, l'ancienne numéro deux du gouvernement Rajoy, Soraya Saenz de Santamaria, a indiqué qu'elle allait féliciter Pablo Casado pour sa victoire.

Avec AFP

Première publication : 21/07/2018

  • ESPAGNE

    Pedro Sanchez, nouveau chef du gouvernement espagnol après la motion de censure contre Rajoy

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Espagne : "C’est la mort politique de Mariano Rajoy"

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Fragilisé en Espagne, Mariano Rajoy ne se rendra pas à la finale de la Ligue des champions

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)