Accéder au contenu principal

Tarifs douaniers : Washington va aider financièrement les agriculteurs américains

Un champ de soja dans l'Illinois, le 6 juillet 2018.
Un champ de soja dans l'Illinois, le 6 juillet 2018. Derek R Henkle, AFP

Alors que Washington livre une guerre commerciale à la Chine et à l'Union européenne, l'administration Trump a annoncé mardi qu'elle débourserait jusqu'à 12 milliards de dollars pour aider les agriculteurs américains à en surmonter les effets.

Publicité

L'administration Trump a déclaré, mardi 24 juillet, qu'elle débourserait jusqu'à 12 milliards de dollars (10,3 milliards d'euros) pour aider les agriculteurs américains à surmonter les effets de la guerre commerciale que livrent les États-Unis à la Chine et à l'Union européenne notamment.

"Les agriculteurs seront les plus grands bénéficiaires" des droits de douane imposés par l'administration américaine, a déclaré Donald Trump lors d'un événement organisé à Kansas City, dans l'Etat du Missouri. "Soyez simplement un peu patients", a-t-il ajouté.

A l'approche des élections de mi-mandat en novembre, les agriculteurs, et plus globalement les États ruraux, constituent une base importante de l'électorat de Donald Trump, pour lequel ils ont voté en masse lors de la présidentielle de 2016. Un électorat qui subit de plein fouet la guerre commerciale que se livrent les États-Unis et la Chine.

Washington a imposé des droits de douane de 10 % sur l'acier et l'aluminium importés, provoquant une riposte de l'Europe, et étudie la possibilité de prélever des droits de douane sur les importations d'automobiles, ce qui serait un coup dur pour l'UE. En représailles aux tarifs instaurés par les Etats-Unis, plusieurs pays ont ciblé les produits agricoles américains, comme le soja, les produits laitiers et la viande.

À elle seule, la Chine a importé pour 12,3 milliards de dollars (10,5 milliards d'euros) de soja américain l'année dernière, d'après les données du département américain de l'Agriculture. La perte financière causée par les tarifs douaniers aux agriculteurs américains s'élève à près de 11 milliards de dollars (9,4 milliards d'euros).

“Solution à court terme"

Cette annonce de Donald Trump souligne sa détermination à utiliser les tarifs douaniers comme une arme de négociation commerciale, après que Washington et Pékin se sont mutuellement infligés le 1er juillet des droits de douane sur 34 milliards de dollars d'importations respectives.

Le président américain a menacé d'appliquer de nouveaux droits, peut-être sur plus de 500 milliards de dollars d'importations de Chine, soit la totalité des importations chinoises des États-Unis en 2017. Washington a imposé des droits de douane de 10 % sur l'acier et l'aluminium importés, provoquant une riposte de l'Europe, et étudie la possibilité de prélever des droits de douane sur les importations d'automobiles, ce qui serait un coup dur pour l'UE.

Plusieurs représentants ont déclaré que le programme d'aide de l'administration ne devrait être qu'un coup de pouce provisoire aux agriculteurs alors que les États-Unis et la Chine poursuivent leurs négociations commerciales. "Cette solution à court terme va donner le temps au président de travailler à une politique commerciale sur le long terme", a dit Sonny Perdue, secrétaire à l'Agriculture.

L'aide sera financée par un fonds du département de l'Agriculture destiné à aider les agriculteurs lorsque les prix de leurs produits sont bas, en effectuant notamment des versements directs aux agriculteurs.
 

Avec Reuters

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.