Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Cameroun, la demande de M. Kamto d'annulation du scrutin rejetée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'affaire Khashoggi écorne un peu plus l'image de l'Arabie Saoudite

En savoir plus

LE DÉBAT

Disparition de Jamal Khashoogi : menaces sur la presse

En savoir plus

POLITIQUE

Perquisitions visant J-L. Mélenchon : Le leader de la france Insoumise en fait-il trop?

En savoir plus

FOCUS

Les Bosniens s'organisent face à l'afflux de migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Galveston" : l’échappée américaine de Mélanie Laurent

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Arabie Saoudite : les conflits d'intérêt de Donald Trump

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Objectif "Faim zéro" : Lambert Wilson décrit son nouveau combat

En savoir plus

L’invité du jour

Parents grâce à la GPA : "Nous ne sommes pas des familles différentes"

En savoir plus

Découvertes

Si vous vouez une haine sans fin aux trottinettes, ce compte Instagram est fait pour vous

© Bird Graveyard | Deux trottinettes détruites.

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 26/07/2018

Bird Graveyard, un compte Instagram lancé en juin dernier, recense toutes les photos et vidéos de trottinettes en libre service détruites par la communauté. Et si vous détestez ces engins, ça va vous faire un bien fou.

Vous l'avez peut-être remarqué si vous vivez à Paris, des trottinettes vertes ont fait leur apparition dans les rues depuis le 23 juin dernier. LimeBike, service tout droit débarqué des États-Unis, propose ces engins en libre service un peu comme les vélos GobeeBike (projet abandonné depuis), oBike, Ofo ou encore Mobike. Mais cette nouvelle démarche n'a pas fait que des heureux. 

VOIR AUSSI : Les nudistes ont trouvé en Twitter le réseau social parfait pour partager leurs photos de vacances

Depuis juin, un compte Instagram baptisé Bird Graveyard ("le cimetière des trottinettes Bird" – un autre service de deux roues en libre service, en français) recense des photos de trottinettes malmenées par des riverains, visiblement très mécontents de leur présence en plein milieu de la rue ou du trottoir. Si en France, ces engins ne sont pour l'instant installés que dans la capitale, ils sont déjà en place dans plusieurs grandes villes des États-Unis comme Los Angeles, San Francisco ou Austin. Et certains d'entre eux sont déjà les victimes de la colère de certains, comme le prouve ce compte repéré par Vice jeudi 26 juillet. 

 

who would have thought dropping 100,000 scooters off on the street with no oversight could go wrong?

Une publication partagée par Bird Graveyard (@birdgraveyard) le

 

Dogtown via @javi__javs

Une publication partagée par Bird Graveyard (@birdgraveyard) le

Jetées au fond d'un fleuve, brisées en deux ou même brûlées vives, les trottinettes des services Lime et Bird connaissent de funestes destins. Et Bird Graveyard est là pour les compiler. Envoyées par différents utilisateurs d'Instagram, les images et vidéos publiées par le compte ont toutes la même fin.

Interrogés par Vice, les créateurs du compte – dont les identités restent secrètes – expliquent que "l'entreprise attend que la population travaille pour elle. Même si les tâches sont insignifiantes, comme ranger sa trottinette dans son jardin par exemple". Et d'ajouter : "À quel moment quelqu'un qui abandonne sa propriété dans la rue peut espérer qu'elle soit respectée par les autres ?"

 

@deadringer

Une publication partagée par Bird Graveyard (@birdgraveyard) le

Vice a également interrogé Bird quant à la présence de ce compte sur Instagram. Un porte-parole a alors déclaré : "Le vandalisme est un problème qui ne devrait pas être toléré par la population ou les forces de l'ordre. Bird encourage les gens à signaler les incidents de vandalisme et les comportements irresponsables aux autorités locales et à l'entreprise. Nous enquêtons sur tous les rapports dirigés vers Bird."

En attendant, Bird Graveyard est toujours actif et continue de conquérir les utilisateurs d'Instagram. Ils sont déjà plus de 12 700 à suivre la page, et à liker ces meurtres de trottinettes. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 26/07/2018