Accéder au contenu principal

"Rétablir le dialogue au Nord", principal enjeu de l’élection présidentielle malienne

Capture d'écran France 24

L'élection présidentielle malienne, qui a lieu dimanche, va être centrée sur la situation sécuritaire au Nord du pays et sur le nécessaire rétablissement du "vivre ensemble" entre les communautés, selon Louis Magloire Keumayou.

Publicité

Ce dimanche 29 juillet a lieu l’élection présidentielle malienne, à laquelle se présentent 24 candidats, dont le président actuel Ibrahim Boubacar Keïta. Ce dernier doit assumer un dernier mandat "qui n’est pas un succès au regard de ses engagements", estime sur France 24 Louis Magloire Keumayou, qui juge par ailleurs qu’il pourrait l’emporter, compte tenu de sa base électorale solide et fidèle.

De cette campagne électorale, le président du club de l’information africaine a retenu que le nord et le centre du pays continuaient d’être "oubliés" par les politiques, alors que s’y concentrent des conflits inter-ethniques qui pourraient dégénérer. "Restaurer l’espoir" des populations et "rétablir le dialogue" dans ces régions meurtries devront être les mission premières du prochain chef de l’État, fait valoir Louis Magloire Keumayou.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.