Accéder au contenu principal

Amorce d’un rapprochement entre Washington et les Taliban

Alice Wells, sous-secrétaire d'État adjointe chargée de l'Asie du Sud et du centre.
Alice Wells, sous-secrétaire d'État adjointe chargée de l'Asie du Sud et du centre. Khalil Mazraawi, AFP

Une nouvelle rencontre entre des représentants des Taliban et une diplomate américaine de haut rang a eu lieu à Doha, courant juillet. Les deux parties ont convenu d'organiser d'autres réunions afin de "résoudre le conflit afghan par le dialogue".

PUBLICITÉ

Une rencontre, entre une délégation conduite par Alice Wells, sous-secrétaire d'État adjointe chargée de l'Asie du Sud et du centre, et des représentants des Taliban, a été évoquée en premier lieu par le Wall Street Journal et le New York Times, le 28 juillet, mais n'a pas été confirmée officiellement.

La réunion sur la possibilité d'un cessez-le-feu en Afghanistan s'est conclue sur des "signaux très positifs" et la décision d'organiser d'autres rencontres, ont déclaré dimanche 29 juillet des personnes au fait de ces discussions.

"Quelque chose mûrit"

Le rendez-vous de Doha, au Qatar, où les Taliban maintiennent un bureau politique, a fait suite à deux précédentes rencontres entre Américains et Taliban ces derniers mois. Ces discussions ont eu lieu sans la présence de représentants du gouvernement afghan, a précisé un responsable taliban.

"Il y a quelque chose qui mûrit actuellement en Afghanistan, observe sur France 24 René Cagnat, chercheur à l'Iris et spécialiste de l'Asie centrale. Il est probable que les discussions aient porté sur les futures élections législatives mais aussi sur la possibilité d’un rapprochement entre les Taliban et les Américains contre l’EI."

Cet entretien s’est tenu dans un contexte dans lequel le gouvernement afghan ne parvient pas à étendre son contrôle sur l'ensemble du territoire et ses efforts pour lutter contre la corruption restent totalement insuffisants et inefficaces, selon un nouveau rapport américain publié le 31 juillet. Toutefois, sur la même période, le contrôle géographique des Taliban et autres groupes islamistes a reculé pour la première fois depuis deux ans : les insurgés contrôlaient 56 districts, soit 13,8 % du territoire.

Depuis la rencontre, sur le terrain, les attaques menées par les Taliban n’ont pas cessé. Un bus de passagers a sauté sur une mine mardi, dans l'ouest de l'Afghanistan, faisant au moins huit morts et quarante blessés, pour la plupart des femmes et des enfants, a-t-on appris auprès de responsables locaux. "C'était une mine posée par les Taliban pour frapper les forces de sécurité. Mais elle a touché un bus de passagers", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de la province de Farah, Muhibullah Muhib.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.