Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Affaire Khashoggi: le début de la fin pour MBS?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La colère de Jean-Luc Mélenchon face aux perquisitions divise sur la toile

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit/UE : la peur du vide ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Avec "Forte", Salim Saab rend hommage aux femmes artistes du monde arabe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival Lumière de Lyon : Jane Fonda à l’honneur

En savoir plus

FOCUS

La frontière irlandaise, pierre d'achoppement du Brexit

En savoir plus

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

Découvertes

Des bandes de kangourous envahissent la capitale de l'Australie

© Stéphane Enten/Flickr

Texte par Benjamin BRUEL

Dernière modification : 31/07/2018

À la recherche de nourriture, les kangourous de la ville de Canberra sortent de leurs réserves naturelles, envahissant les parcs, les rues et même les stades de rugby de la ville.

Les rues de la capitale australienne sont envahies par des kangourous en promenade. Sur les réseaux sociaux, les habitants de Canberra postent de nombreuses images de ces marsupiaux arpentant les routes et les espaces verts de la ville.

VOIR AUSSI : Un rare hybride entre deux espèces de dauphins a été découvert au large des Caraïbes

CNN explique que Canberra possède 30 réserves naturelles qui abritent des centaines de kangourous tout au long de l’année. Il n’est pas inhabituel de les voir sortir de leur milieu naturel pour faire un petit tour sur les routes adjacentes.

Mais, alors que l’hiver australien est déjà bien entamé, qu’il fait plus frais et que les journées sont plus courtes, et que ces dernières semaines ont été très sèches dans le sud-est de l’Australie, les kangourous manquent de nourriture dans leurs réserves, ce qui les pousse à faire des virées en ville. Seulement, les animaux en quête de pitance ne réalisent pas qu’ils traversent régulièrement les routes aux heures de pointes, ce qui peut être dangereux pour eux comme pour les Australiens.

C’est d’autant plus dangereux que les kangourous ont tendance à se déplacer en "bandes" dirigées par un mâle dominant. Ce qui a donné lieu à quelques scènes d’anthologie pour les citadins ayant pu croiser les animaux.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 31/07/2018