Accéder au contenu principal
FRANCE

La Tour Eiffel fermée, le personnel remet en cause l'organisation de l'accueil des visiteurs

Des représentants du personnel de la Tour Eiffel ont repoussé de 24 heures, un préavis de grève
Des représentants du personnel de la Tour Eiffel ont repoussé de 24 heures, un préavis de grève France 24
|
Vidéo par : Sylvain ROUSSEAU
3 mn

Le personnel de la Tour Eiffel proteste contre l'organisation de l'accueil des visiteurs. Les montées à la Tour Eiffel ont fermé, mercredi après-midi, et un préavis de grève a été déposé pour jeudi, alors que les négociations sont suspendues.

Publicité

Des représentants du personnel de la Tour Eiffel, ont repoussé de 24 heures un préavis de grève initialement prévu mercredi 1er août. L'intersyndicale CGT-FO l'avait déposé plus tôt pour protester contre "des files d'attente parfois monstrueuses", générées selon elle par les conditions d'accueil des visiteurs munis de billets vendus en prévente, pour accéder à la Tour à des créneaux horaires spécifiques.

Les accès à la tour, l'un des sites les plus visités de Paris avec plus de six millions de visiteurs par an, ont été fermés à 16 heures, indiquait un panneau au pied du monument. Selon la direction, cela fait suite à la suspension des négociations avec les syndicats en début d'après-midi. Les visiteurs déjà à l'intérieur de la tour ont cependant pu rester, le monument n'étant pas évacué.

Une assemblée générale doit avoir lieu en fin d'après-midi pour décider de la suite du mouvement.

Des files d'attente "souvent déséquilibrées"

Les syndicats ne contestent pas la décision de monter à 50 % la proportion de tickets ouverts à la réservation par créneau horaire (contre 20 % précédemment). Ils déplorent cependant le choix de la direction de réserver l'un des deux piliers d'entrée à l'accueil de ces visiteurs. Ce qui engendre des files d'attente "souvent totalement déséquilibrées", - jusqu'à 3 heures pour les billets classiques, et 1 heure pour les billets horodatés à certains créneaux horaires -, selon la CGT.

De son côté la société d'exploitation (SETE) revendique "10 000" billets horodatés vendus chaque jour et assure que "le temps d'attente est très faible". "Pour les visiteurs sans billet, le temps d'attente aux caisses au pied de la tour Eiffel reste identique à l'année dernière alors que le nombre de visiteurs a augmenté", assure-t-elle.

La Tour Eiffel a accueilli 6,2 millions de visiteurs en 2017. Elle a été à plusieurs reprises touchée par des grèves. En octobre dernier, elle avait été fermée au public en raison d'un arrêt de travail de ses salariés, et en septembre, elle avait été partiellement fermée dans le cadre d'une manifestation nationale contre la réforme du Code du travail.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.