Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DANS LA PRESSE

"Affaire Khashoggi: le début de la fin pour MBS?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crise politique en Algérie : l'étau se resserre autour du président de l'Assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La colère de Jean-Luc Mélenchon face aux perquisitions divise sur la toile

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit/UE : la peur du vide ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Avec "Forte", Salim Saab rend hommage aux femmes artistes du monde arabe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Festival Lumière de Lyon : Jane Fonda à l’honneur

En savoir plus

FOCUS

La frontière irlandaise, pierre d'achoppement du Brexit

En savoir plus

FACE À FACE

Macron - Mélenchon : l'art de la dramatisation

En savoir plus

L’invité du jour

Valentine Colasante : "Danseuse étoile, c’est une forme de liberté"

En savoir plus

Découvertes

Une artiste rend hommage aux femmes scientifiques dans une magnifique série de posters

© Amanda Phingbodhipakkiya | Les affiches d'Amanda Phingbodhipakkiya.

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 01/08/2018

Il y a eu Marie Curie, et puis les autres. Une artiste américaine met en lumières les femmes scientifiques du présent et du passé dans une série de superbes collages.

Les femmes sont souvent les grandes oubliées de l'Histoire. Si certaines artistes et auteures leur rendent hommage dans des ouvrages – comme "Les Culottées" de Pénélope Bagieu –, celles qui ont marqué les époques sont souvent bien moins mises en lumière que leurs équivalents masculins. La neuroscientifique et designer Amanda Phingbodhipakkiya a décidé de faire honneur aux femmes scientifiques à travers de très belles affiches. 

VOIR AUSSI : Sur YouTube, celles qui parlent de sciences subissent insultes et sexisme

Le projet, baptisé "Beyond Curie" ("au-delà de Curie", en français), est une série de 40 portraits colorés réalisés à partir de collages, pour (ré)apprendre à connaître les scientifiques, mathématiciennes et autres astronautes de notre Histoire. Dévoilé à l'occasion de la Marche pour les sciences en avril dernier, il s'est depuis considérablement étoffé.

De Valerie Thomas à Margaret Ann Bulkley en passant par Grace Hopper ou Kalpana Chawla, toutes ont leur place dans ce Panthéon numérique. Chaque œuvre est accompagnée d'un texte relatant les vies de ces pionnières, pour mieux comprendre leur importance dans les découvertes d'hier et d'aujourd'hui. 

 

Happy Galentine's Day! What's not to love about the inimitable #badassladyboss Grace Hopper. She was an American computer scientist and US Navy Rear Admiral. She's often referred to as the Admiral of the Cybersea or "Amazing Grace" for her many computing innovations. After earning her PhD in mathematics from Yale in 1934, she enlisted in the Navy and graduated first in her class and began working on the Mark I computer. In 1949, she recommended that a new programming language be developed using entirely English words, but was told very quickly that she couldn't do this because computers didn't understand English. Her idea wasn't accepted for 3 years. But by 1952, she had an operational compiler, A-0. That shut down the naysayers. A compiler is a computer program that converts code written in a language that programmers can understand to 0s and 1s for the computer to understand. She is also known for popularizing the term "computer bug" after she found an actual moth trapped in the Mark II Aiken Relay Calculator and deemed the machine "debugged" after retrieving the insect. Grace also developed the implementation of standards for testing computer systems and components for early programming languages like COBOL and FORTRAN. Her awards are many including the National Medal of Technology and the Presidential Medal of Freedom. The USS Hopper, nicknamed Amazing Grace is on a very short list of US military vessels named after women. A few days ago Yale announced that it is renaming Calhoun College after her. Grace Hopper believed in taking chances and the potential of young people. To quote her: the most important thing I've accomplished, other than building the compiler, is training young people. . . . Support a #badass lady in STEM today. Link in bio . . #beyondcurie #make100 #math #womeninstem #stemfem #womeninengineering #computerscience #gracehopper #bug #debugging #creativity #design #womeninmath #navy #cyberspace #admiral #computer #compiler #data #processing #twitter #pioneer #badass

Une publication partagée par Amanda Phingbodhipakkiya (@alonglastname) le

"'Beyond Curie' est la célébration de 40 femmes badass, dont 16 d'entre elles ont d'ailleurs reçu un Prix Nobel en physique, chimie, médecine ou physiologie", explique Amanda Phingbodhipakkiya sur son site. "Nous leurs devons du respect." Elle-même diplômée en neurosciences, l'artiste souhaite donc à la fois rendre hommage à ces icônes trop peu reconnues, mais également "donner envie aux jeunes femmes" de se lancer dans une carrière scientifique, en leur montrant que c'est envisageable. 

Actuellement, le projet est exposé au Museum of Natural Sciences in Raleigh en Caroline du Nord. Mais pas de panique, si vous ne pouvez pas vous déplacer jusque là-bas pour voir en vrai ces affiches, vous pouvez toujours vous en procurer les répliques via le site web de "Beyond Curie"

En parallèle de son art,  Amanda Phingbodhipakkiya a également lancé Atomic by design, une marque de vêtements pour les jeunes femmes, inspirée des "118 éléments chimiques qui constituent notre monde". Aussi, elle vient d'achever "Together We", une immense fresque à Atlanta en collaboration avec les jeunes de la ville. Rien que ça. 

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 01/08/2018