Accéder au contenu principal

Kim - Trump : de la rencontre diplomatique à la relation épistolaire

Donald Trump et Kim Jong-un lors de leur rencontre historique à Singapour, le 12 juin 2018.
Donald Trump et Kim Jong-un lors de leur rencontre historique à Singapour, le 12 juin 2018. Saul Loeb, AFP

Donald Trump et Kim Jong-un entretiennent depuis leur rencontre historique le 12 juin à Singapour une correspondance fournie, pour laquelle le président américain s'enthousiasme régulièrement

PUBLICITÉ

Donald Trump et Kim Jong-un n’en finissent plus de s’échanger des mots doux. Leur idylle épistolaire, commencée début juillet, se poursuit. Pour la deuxième fois en moins d’un mois, le président américain a remercié son homologue nord-coréen pour sa "gentille lettre", jeudi 2 août au petit matin. La veille, il avait reçu un courrier du dirigeant, a précisé la porte-parole de la Maison Blanche Sarah Sanders.

"Merci au président Kim Jong-un d'avoir tenu parole et commencé le processus de restitution des dépouilles de nos chers portés disparus tombés au combat ! Je ne suis pas du tout surpris que vous ayez décidé cet acte généreux. Aussi, merci pour votre gentille lettre - j'ai hâte de vous voir !», a tweeté Donald Trump.

"Ces échanges épistolaires entre les deux hommes doivent permettre d'assurer le suivi de leur rencontre de Singapour et avancer sur les engagements pris dans le communiqué conjoint" publié à l'issue de la rencontre, a précisé Sarah Sanders.

"Très belle lettre"

Après le sommet historique à Singapour avec le dictateur le 12 juin 2018, le président Trump n’a pas tari d’éloges. "Son pays l'aime vraiment, les gens ont une vraie ferveur", "Oui je lui fais confiance", "C'est un gars fort, il a une super personnalité, il est marrant et il est très, très intelligent", avait notamment déclaré le locataire de la Maison Blanche au sujet de son homologue.

Le 6 juillet déjà, Donald Trump avait annoncéavoir reçu "une très belle lettre" du dirigeant nord-coréen, dans laquelle il assurait que leurs efforts pour améliorer les relations bilatérales seraiennt couronnés de succès.

La relation entre les deux hommes avait pourtant mal commencé, Donald Trump qualifiant successivement Kim Jong-un de "gâteux mentalement dérangé" et de "petit gros". Le dirigeant nord-coréen avait traité Donald Trump de "vieux fou"après qu'il a accusé Pyongyang d'avoir torturé un étudiant américain, Otto Warmbier, mort en juin 2017.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.