Accéder au contenu principal

À Gaza, un Palestinien tué et plus de 220 blessés près de la frontière israélienne

Des secouristes palestiniens venant en aide à un manifestant blessé vendredi 3 août à la frontière entre Gaza et Israël.
Des secouristes palestiniens venant en aide à un manifestant blessé vendredi 3 août à la frontière entre Gaza et Israël. AFP

Les forces israéliennes ont tué un Palestinien et en ont blessé au moins 220 autres, vendredi, lors de manifestations hebdomadaires à la limite de la bande de Gaza, selon des sources médicales.

Publicité

Un Palestinien a été tué, vendredi 3 août, par l'armée israélienne lors d'affrontements en marge d'une manifestation à la frontière entre la bande de Gaza et l'État hébreu, a annoncé le ministère de la Santé local.

Ahmed Yaghi, 25 ans, a été abattu par un tir de sniper à l'est de la ville de Gaza et au moins 220 autres personnes ont été blessées par des tirs de l'armée israélienne, a indiqué le porte-parole du ministère de la Santé, Achraf al-Qodra.

Depuis le 30 mars, les Palestiniens manifestent chaque semaine dans le cadre d'une "Grande marche du retour" à la lisière de la bande de Gaza, mais les violences ont perdu en intensité ces dernières semaines. Les organisateurs ont cependant promis de poursuivre le mouvement jusqu'à ce qu'Israël lève les sanctions économiques pesant sur l'enclave palestinienne.

Selon l'armée israélienne, 8 000 Gazaouis ont pris part aux manifestations, vendredi, en cinq points de la frontière. Sur les 220 blessés, 90 l'ont été par des tirs de balles réelles, a déclaré un responsable d'un hôpital de Gaza.

Benjamin Netanyahou convoque une réunion de son cabinet dimanche

Les manifestants réclament le droit au retour en Israël des réfugiés palestiniens de 1948 et de leurs descendants, qui constituent la majorité des deux millions d'habitants de la bande de Gaza. Israël exclut tout droit au retour, qui signifierait la perte pour l'État hébreu de sa majorité juive.

Au moins 156 Palestiniens ont péri dans ces manifestations le long de la frontière entre l'enclave gazaouie et Israël et un soldat israélien a été tué par un "sniper" qui a ouvert le feu depuis la bande de Gaza.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a annulé une visite prévue en Colombie la semaine prochaine du fait des violences à Gaza et doit réunir dimanche son cabinet de sécurité pour débattre de propositions visant à mettre fin aux tensions, ont rapporté des médias israéliens.

Avec AFP et Reuters

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.