Accéder au contenu principal
ZIMBABWE

Zimbabwe : brève interpellation d'un leader de l'opposition à la frontière zambienne

L'ancien ministre des Finances et haut responsable de l'opposition Tendai Biti salue ses soutiens à Harare, le 31 juillet 2018.
L'ancien ministre des Finances et haut responsable de l'opposition Tendai Biti salue ses soutiens à Harare, le 31 juillet 2018. Marco Longari, AFP
2 mn

L'ancien ministre zimbabwéen des Finances et membre de l'opposition, Tendai Biti, a été interpellé quelques heures,mercredi par la police alors qu'il tentait de franchir la frontière pour demander l'asile en Zambie voisine, ont annoncé ses avocats.

Publicité

Tendai Bitti, haut responsable de l'opposition zimbabwéenne, a été libéré après avoir été arrêté mercredi 8 août à la frontière zambienne, alors que son parti continue de contester la victoire d'Emmerson Mnangagwa à l'élection présidentielle, ont annoncé ses avocats.

Interpellé à la frontière entre le Zimbabwe et la Zambie, cet ancien ministre des Finances du gouvernement d'union nationale (2009-2013) était officiellement recherché depuis vingt-quatre heures par les autorités en relation avec les violences, qui ont suivi les élections présidentielle et législatives controversées du 30 juillet.

Tendai Biti, dont le Parti démocratique du peuple avait formé une alliance avec le Mouvement pour le changement démocratique (MDC) de Nelson Chamisa, principal rival du chef de l'État, se cachait depuis la semaine dernière et craignait pour sa vie, a déclaré son avocat, Nqobizitha Mlilo.

La police a fait savoir par une porte-parole qu'elle n'avait aucune information sur l'arrestation de Tendai Biti. Selon son avocat, il a été arrêté après s'être présenté aux agents d'immigration zambiens au poste frontière de Chirundu, à 350 km au nord de la capitale Harare, où des responsables zimbabwéens et zambiens partagent le même bâtiment.

"Il semble que les responsables de l'immigration zambienne aient alerté la police zimbabwéenne qui a procédé à une arrestation", a déclaré Nqobizitha Mlilo qui se trouvait à la frontière avec son client.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.