Accéder au contenu principal

Nouvelle frappe israélienne à Gaza, incertitude autour d’une trêve

De la fumée s'éleve au-dessus de Gaza après un raid israélien, jeudi 9 août 2018.
De la fumée s'éleve au-dessus de Gaza après un raid israélien, jeudi 9 août 2018. Mahmud Hams, AFP

Après un tir de roquette, l'aviation israélienne a bombardé jeudi un bâtiment dans la ville de Gaza, faisant au moins 18 blessés parmi les Palestiniens. L'incertitude régnait jeudi soir autour d'une éventuelle trêve.

PUBLICITÉ

Au moins 18 Palestiniens ont été blessés jeudi 9 août dans le centre de la ville de Gaza par une nouvelle frappe de l'armée israëlienne, après une pause de quelques heures dans les hostilités engagées la veille au soir, a indiqué le ministère gazaoui de la Santé.

>> À lire aussi : À Gaza, un Palestinien tué et plus de 220 blessés près de la frontière israélienne

La frappe israélienne a touché les environs d'un bâtiment de plusieurs étages qui
servait, selon l'armée israélienne, de Q.G au Hamas.

Auparavant, des témoins palestiniens avaient rapporté trois autres frappes israéliennes dans le territoire, en possible représailles au tir d'une roquette tombée dans les environs de Beer-Sheva, dans le sud d'Israël, malgré l'annonce préalable par les groupes armés palestiniens d'un arrêt de leurs tirs.

Trêve imminente ou nouvelle flambée de violences ?

Difficile de dire si ces actes hostiles préludent à un nouvelle flambée de violences dans un avenir proche ou soldent les comptes pour le moment après la poussée de fièvre de la nuit précédente.

Réuni jeudi soir par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, le cabinet de sécurité, panel restreint examinant les questions les plus stratégiques, a "ordonné à l'armée de continuer à agir avec force" contre les groupes armés palestiniens.

Mais deux responsables palestiniens ont déclaré à Reuters jeudi soir qu'Israël et le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, s'étaient entendus sur la mise en place d'une trêve.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.