Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Washington tous azimuts : sanctions contre Moscou, guerre commerciale avec Pékin"

France 24

A la Une de la presse, ce jeudi 9 août, l’annonce de sanctions économiques contre Moscou par les États-Unis, qui accusent la Russie d’être responsable de l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal et de sa fille. La guerre commerciale entre Washington et Pékin. Le regain de tension entre Israël et Gaza. La mort d'un bébé orque, et la naissance des pom pom boys.

Publicité

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

A la Une de la presse, la confirmation, par les Etats-Unis, que Moscou est bien responsable de l'empoisonnement de l’ex-espion russe, Sergueï Skripal, et de sa fille, en mars dernier.

 

Conformément à la loi américaine sur les armes chimiques, cette annonce entraîne des sanctions économiques contre Moscou - des mesures qui devraient entrer en vigueur à la fin du mois seulement, mais qui font déjà plonger le rouble, d’après Kommersant, qui précise que la monnaie russe a atteint hier son plus faible niveau face au dollar depuis 2016. Aux Etats-Unis, The Washington Post relève «le fossé entre le discours conciliant du président Trump envers la Russie et la position dure adoptée par de nombreux élus du Congrès et au sein de l’Administration Trump elle-même». Le quotidien rappelle que la Russie nie toujours être derrière l’attaque de Salisbury.

 

Les Etats-Unis, qui amplifient leur guerre commerciale contre la Chine – qui riposte à son tour. «Pékin réplique aux nouveaux droits de douane (américains)», titre The China Daily – qui annonce une hausse de 25 % des tarifs douaniers sur 16 milliards de dollars de produits américains. Une mesure qui commencera à être appliquée le 23 août – le jour-même de l’entrée en vigueur des nouveaux droits de douane américains, à hauteur de 25% également, sur 50 milliards de dollars de produits chinois. Le bras de fer sino-américain résumé par Cai Meng, pour The China Daily, par ce dessin montrant Donald Trump lançant de toutes ses forces la guerre commerciale – envoyant au passage sa batte dans la figure de l’oncle Sam.

 

Un mot, également, de ce regain de tensions entre Gaza et Israël, qui a lancé cette nuit des raids aériens sur le territoire palestinien, en réponse à des tirs de roquette revendiqués par le Hamas. D’après The Jerusalem Post, deux de ces roquettes se sont abattues sur Sderot, où une personne a été légèrement blessée, tandis que trois Palestiniens ont été tués et six autres blessés dans les raids israéliens. Le journal consacre aussi sa Une à la réaction de l’opposition à la loi adoptée le mois dernier, définissant Israël comme «l’Etat-nation du peuple juif», un texte accusé de «détruire la colle qui maintient la société israélienne», par l’ex-ministre Tzipi Livni. Cette loi suscite la colère de la minorité druze – une minorité déchirée «entre loyauté et dissidence», selon L’Orient Le Jour. «Nous avons donné nos vies et plus encore. Et maintenant, le gouvernement veut faire de nous des citoyens de seconde classe», interpelle un druze israélien, vétéran de l’armée, dans le quotidien libanais.

Un coup d’œil au Figaro, qui annonce des négociations mondiales sur la haute mer. A partir du 4 septembre, un grand sommet va avoir lieu à New York, pour établir enfin des règles sur l’utilisation durable et la conservation de la biodiversité marine en haute mer, dans les zones maritimes qui se trouvent au-delà des juridictions nationales. Pour le moment, c’est la règle du « premier arrivé, premier servi », qui domine - autrement dit le far west.

La mer, où une orque a entrepris un voyage aussi long qu’émouvant, d’après The Guardian – qui rapporte qu’un de ces mammifères continue de transporter le cadavre de son petit mort depuis maintenant plus de deux semaines, une durée tout à fait inhabituelle, les orques et les dauphins étant connus pour garder leurs bébés morts seulement une semaine environ.

Sans transition aucune, et pour ne pas nous quitter sur cette histoire un peu triste, je vous propose de jeter un cil à Blavity, qui nous apprend que des cheerleaders hommes vont enfin faire leur apparition sur les terrains de football américains. Deux pom pom boys encourageront désormais les Rams de Los Angeles, dès ce soir…

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.