Accéder au contenu principal
ROUMANIE

En Roumanie, la contestation populaire se poursuit

Des dizaines de milliers de personnes sont à nouveau descendues dans la rue, samedi 11 août à Bucarest pour demander la démission du gouvernement,
Des dizaines de milliers de personnes sont à nouveau descendues dans la rue, samedi 11 août à Bucarest pour demander la démission du gouvernement, Daniel Mihailescu, AFP
3 mn

Dans toute la Roumanie, ils étaient encore des dizaines de milliers à manifester, samedi, pour demander la démission du gouvernement de gauche, qui a lancé depuis 2016 une réforme graduelle de la justice.

Publicité

Le mouvement de protestation ne se relâche pas en Roumanie. Des dizaines de milliers de Roumains se sont à nouveau retrouvées dans la rue samedi 11 août à Bucarest, demandant la démission du gouvernement de gauche et exprimant leur colère après les "excès" des forces de l'ordre ayant entaché la manifestation de la veille. Des échauffourées opposant quelques dizaines de hooligans aux forces de l'ordre avaient fait plus de 450 blessés, dont une trentaine de gendarmes.

>> À lire sur France 24 :"Roumanie : intervention « brutale » de la police durant une manifestation anti-gouvernement"

Selon les médias locaux, ils étaient environ 30 000 samedi dans les rues de la capitale roumaine, scandant des slogans comme "À bas le gouvernement !" et "Justice, pas corruption !", sous le regard des membres des forces de l'ordre, beaucoup moins nombreux que la veille.

La diaspora très impliquée dans la contestation

Parmi les manifestants, beaucoup d’expatriés, revenus spécialement dans leur pays pour participer au grand "rassemblement de la diaspora", vendredi 10 août. Environ quatre millions de Roumains (sur une population totale de 20 millions) ont émigré ces quinze dernières années, à la recherche d'une vie meilleure. En 2017, ils ont envoyé à leurs familles 4,3 milliards d'euros, soit près de 2,5 % du produit intérieur brut de la Roumanie, l'un des pays les plus pauvres de l'Union européenne, où le salaire moyen s'élève à 520 euros

Des milliers de personnes ont également manifesté dans plusieurs autres grandes villes de Roumanie, dont Sibiu (centre) et Timisoara (ouest), scandant "Voleurs !" et "Unis, nous sauverons la Roumanie !", selon les médias.

>> À voir sur France 24 : "FOCUS - 'Roumanie : que sont devenus les orphelins de l’Europe ?' "

Cette vague de manifestations n’est pas nouvelle. Cela fait un an et demi que la Roumanie est le théâtre de manifestations régulières. Depuis son retour au pouvoir fin 2016, le PSD a lancé une vaste réforme de la justice qui menace l'indépendance des magistrats et vise à permettre à des responsables politiques d'échapper aux poursuites, selon ses détracteurs.

Adoptée en plusieurs volets, cette réforme a suscité les critiques de la Commission européenne et provoqué une vague de contestation d'une ampleur sans précédent depuis la chute du régime communiste fin 1989.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.