Accéder au contenu principal

Un nouveau sommet inter-coréen organisé en septembre à Pyongyang

Les dirigeants des deux Corées se serrent la main le long de la ligne de démarcation, le 27 avril 2018.
Les dirigeants des deux Corées se serrent la main le long de la ligne de démarcation, le 27 avril 2018. AFP

Lors de discussions dans la zone démilitarisée, les deux Corées se sont mises d'accord pour organiser en septembre un nouveau sommet à Pyongyang, selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap.

Publicité

Les deux Corées se réuniront en septembre à Pyongyang pour un nouveau sommet. C’est ce qu’a annoncé lundi 13 août l'agence sud-coréenne Yonhap, alors que les deux camps viennent d’entamer des discussions de haut niveau dans la partie nord du village frontalier de Panmunjom, dans la Zone démilitarisée (DMZ).

Ces pourparlers avaient été proposés la semaine dernière par Pyongyang qui a récemment dénoncé les efforts de Washington pour maintenir les sanctions.

L'agence sud-coréenne ne donne aucune source pour cette information. Un voyage à Pyongyang du président sud-coréen Moon Jae-in serait le premier en Corée du Nord en plus d'une décennie d'un chef d'État sud-coréen.

La dénucléarisation au coeur des débats

La question de la dénucléarisation de la péninsule devrait être au cœur des discussions. Pyongyang a récemment dénoncé les efforts de Washington pour maintenir les sanctions, dénonçant les méthodes de "gangsters" des États-unis. Car si le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un s’était engagé à une déclunéarisation, aucune mesure n’a été confirmée jusqu’ici.

Le ministre de l'Unification Cho Myoung-gyon, qui dirige la délégation de Corée du Sud, a évoqué la possibilité que Pyongyang mette sur la table la question des sanctions : "Nous expliquerons notre position au Nord."

Entre les deux Corées, l’atmosphère s’est détendue depuis le début de l’année avec le sommet d'avril entre les dirigeants de la Corée du sud et de la Corée du Nord, et la rencontre historique, en juin à Singapour, entre M. Kim et le président américain Donald Trump.

Les échanges entre le Nord et le Sud se sont intensifiés depuis le début de l'année, au point que les deux camps prévoient la semaine prochaine, pour la première fois en trois ans, une réunion des familles séparées depuis la Guerre de Corée (1950-1953).

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.