Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène rap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Guerre en Syrie - Idleb : accord Moscou-Ankara pour une "zone démilitarisée"

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Burkina : six morts dont cinq gendarmes dans une "attaque terroriste"

© AFP/Archives | Un barrage de gendarmerie à Ouagadougou le 14 août 2017

OUAGADOUGOU (AFP) - 

Six personnes dont cinq gendarmes ont été tuées samedi dans l'est du Burkina Faso dans une "attaque terroriste", selon le ministère de la Défense burkinabè.

Quatre gendarmes et un civil ont été tués par l'explosion d'une mine qui a fait sauter leur véhicule, à 100 km de Fada N'Gourma, chef lieu de la région de l'Est. Un autre gendarme a ensuite été tué dans une fusillade avec les assaillants, selon un communiqué du ministère dont l'AFP a eu connaissance lundi soir.

"Une équipe de la gendarmerie nationale, chargée d'assurer la sécurité du site minier de Boungou, de retour d'une mission d'escorte, a été victime d'une attaque terroriste. Le véhicule de tête a sauté sur une mine. Le reste du convoi a a essuyé des tirs nourris", explique le communiqué.

Le Burkina Faso est confronté depuis trois ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières. D'abord concentrées dans le nord du pays, ces attaques se sont ensuite étendues à d'autres régions dont celle de l'Est, frontalière du Togo et du Bénin.

Ces derniers mois, plusieurs centaines de personnes ont été interpellées et des engins explosifs neutralisés au cours d'opérations de ratissage dans les régions de l'est et du nord.

© 2018 AFP