Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : Cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

L’invité du jour

Mamane : "Nous les humoristes, nous sommes les médecins de la société"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Réforme du droit d'auteur : et maintenant ?

En savoir plus

Découvertes

De plus en plus de personnes achètent des vêtements pour faire des photos sur Instagram… puis les rendent

© Bloomberg/Getty Images

Texte par Ana BENABS

Dernière modification : 14/08/2018

Bienvenue dans l’ère de la mode 3.0, celle où les commandes Asos ne terminent pas dans votre placard mais sur votre compte Instagram, avant d’être renvoyées à l’entrepôt.

Au début du mois d’août, des chirurgiens esthétique alertaient sur la dysmorphophobie Snapchat, cette tendance à vouloir ressembler à un filtre de la célèbre application. Désormais, c’est au tour d’Instagram de prouver une nouvelle fois son influence sur les gens dans la vie réelle ; d’une façon certes moins grave, mais tout de même inquiétante.

VOIR AUSSI : Instagram, le réseau social de la mode et du luxe 

Selon une enquête commandée par la banque Barclays, et relayée par Quartzy, 9 % des acheteurs britanniques admettent acheter des vêtements pour se prendre en photo avec, la publier sur leurs comptes Instagram, puis renvoyer leur commande afin de se faire rembourser. Menée sur 2 002 personnes, la tranche d’âge 35-44 ans seraient la plus concernée par cette pratique, avec les hommes en tête de file. Cependant, Quartzy précise que les adolescents ne font pas partie du panel, malgré le fait qu’ils représentent une catégorie primordiale sur les réseaux sociaux.

 

[scald=72899:article_details]

 

Retours et remboursement facilités

 

Comment une telle pratique peut-elle voir le jour ? Notamment grâce à deux facteurs importants, selon Barclays. Les retours facilités par de nombreuses marques lors d’achats sur Internet, et bien sûr l’importance toujours plus forte de la mise en scène de soi sur les réseaux sociaux. Un phénomène qui fait perdre de l’argent aux entreprises, et qui selon George Allardice, responsable du pôle Stratégies de Barclaycard, pourrait être évité. "Les vendeurs devraient proposer plus de photos et de vidéos du vêtement porté", explique-t-il dans le communiqué. "En montrant plus de looks différents, ils pourraient réduire le nombre de retours injustifiés."

Cependant, plusieurs plateformes ont complètement intégré cette tendance à leur mode de fonctionnement : Rent The Runway ou Fashion Nova permettent, en échange de frais de port, d’acheter un vêtement pour une soirée ou pour un post Instagram, puis de le retourner juste après. Plus qu'on en est là, à quand les restaurants où il serait possible de commander un plat pour une photo, sans souhaiter le manger

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Première publication : 14/08/2018