Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Maroc - crise migratoire, la marine royale tire sur une embarcation de migrants : 1 mort

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls traverse la frontière pour devenir maire

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Ugo bernalicis : "La France de Macron rejoint Salvini"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Amélie de Montchalin : "Ce budget affirme que le travail paie"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La France de l'Occupation racontée par Pierre Assouline

En savoir plus

FOCUS

Une présence jihadiste, mais pas d'attentat : le cas singulier de l'Italie

En savoir plus

L’invité du jour

Reza : "Je ne suis pas photographe de guerre, je suis correspondant de paix "

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Vers un baril de pétrole à 100 dollars d'ici fin 2018 ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"ONU : multilatéralisme vs. souveraineté"

En savoir plus

Amériques

États-Unis : plus de 300 prêtres catholiques accusés de pédophilie en Pennsylvanie

© Jewel Samad, AFP | Jamais une enquête n'avait révélé autant de cas d'abus sexuels sur des enfants par des membres de l'Église catholique américaine.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/08/2018

Un rapport judiciaire a révélé mardi qu'au moins 1 000 enfants avaient été victimes de plus de 300 "prêtres prédateurs" en Pennsylvanie. La plupart des accusés ne seront pourtant pas poursuivis car les faits sont prescrits.

Plus de 300 "prêtres prédateurs", au moins 1 000 enfants victimes : une nouvelle affaire de pédophilie vient de secouer l’Église catholique aux États-Unis. Les services du procureur de Pennsylvanie, dans le nord-est du pays, ont publié mardi 14 août une enquête sans précédent révélant des abus sexuels couverts par l’institution religieuse.

Le rapport final, rédigé par un jury populaire auquel avaient été soumises les conclusions de l'enquête, indique que "quasiment tous les cas" allégués sont aujourd'hui frappés par la prescription et ne peuvent être poursuivis pénalement.

>> À lire aussi : Mort du cardinal américain symbole des scandales de pédophilie

Deux prêtres ont néanmoins été inculpés, l'un pour des agressions sexuelles répétées sur plusieurs enfants, dont les plus récentes remontent à 2010. L'autre prêtre, accusé d'agression sur un enfant de sept ans, a plaidé coupable fin juillet mais le chef d'accusation retenu est un délit et non un crime et n'est passible que de cinq ans d'emprisonnement au maximum.

Une victime n'avait que 18 mois

Les jurés ont également choisi de rendre publics les noms de dizaines d'hommes d'église accusés de pédophilie par des éléments de l’enquête, même s'ils ne sont plus passibles de poursuites.

"Des prêtres violaient des petits garçons et des petites filles et les hommes d'église qui étaient leurs responsables n'ont rien fait. Durant des décennies", indique le rapport, qui évoque des agressions sexuelles, dont certaines victimes présumées avaient moins de dix ans. Il cite le cas d'un prêtre ayant abusé de cinq soeurs, dont la plus jeune n'avait que 18 mois au début des faits présumés.

De nombreuses anecdotes, figurant dans le rapport, dépeignent une hiérarchie ayant souvent eu une démarche active pour ne pas ébruiter les cas d'abus sexuels et pour protéger les auteurs de ces agressions. Des évêques et des cardinaux "ont, pour l'essentiel, été protégés. Beaucoup, dont certains sont nommés dans ce rapport, ont été promus. Tant que cela ne change pas, nous pensons qu'il est trop tôt pour refermer le chapitre des scandales sexuels de l'Église catholique."

Propositions de réforme

Lors d'une conférence de presse mardi 14 août, le procureur de Pennsylvanie Josh Shapiro a également souligné que l'enquête avait mis en cause l'attitude de plusieurs policiers, refusant d'enquêter sur des accusations visant des prêtres.

Dans son rapport, le jury formule plusieurs propositions de réforme, notamment une modification de la législation de la Pennsylvanie pour allonger le délai de prescription, au pénal et au civil, et restreindre le champ des accords de confidentialité, auxquels l'Église catholique a eu fréquemment recours, d'après l'enquête.

Selon l'organisation Bishop Accountability, 6 721 prêtres ont été accusés d'abus sexuels aux États-Unis pour des faits présumés inclus dans la période allant de 1950 à 2016. La même association estime à 18 565 le nombre d'enfants victimes de ces agissements.

Avec AFP

Première publication : 15/08/2018

  • AUSTRALIE

    Australie : l'archevêque reconnu coupable d'avoir caché des agressions pédophiles échappe à la prison

    En savoir plus

  • CHILI

    Du déni aux démissions : le pape François aux prises avec le scandale chilien

    En savoir plus

  • CHILI

    Un pape argentin au secours d’une Église chilienne déconnectée

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)