Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Melinda Gates à France 24 : "La philanthropie ne peut se substituer aux États"

En savoir plus

FOCUS

La réforme des retraites, fer de lance de l'opposition russe

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Les câbles sous-marins, enjeux stratégiques de la communication

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Helle Thorning-Schmidt : "Les guerres modernes visent les enfants"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Un peuple et son roi" : quand grande et petite histoire s'entremêlent

En savoir plus

FACE À FACE

Manuel Valls candidat à Barcelone : un pari osé ?

En savoir plus

L’invité du jour

Bassma Kodmani : "Assad, un jour, rendra compte pour ses crimes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis : la hausse des taux, un risque pour l'économie ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jair Bolsonaro : vers "un retour de la dictature au Brésil" ?

En savoir plus

Français tués à Gênes: quatre amis partis faire la fête en Italie

© Vigili del Fuoco/AFP | Effondrement d'une portion de viaduc à Gênes, dans le nord de l'Italie, sur une photo prise le 15 août 2018

TOULOUSE (AFP) - 

Ils étaient quatre. Quatre jeunes amis partis faire la fête lors d'un teknival en Italie. Ils figurent parmi les 38 personnes tuées après l'effondrement dramatique d'une portion de viaduc à Gênes, dans le nord de l'Italie.

Le petit groupe, âgé d'une vingtaine d'années, évoluait dans le milieu des "teufeurs", jeunes fréquentant les festivals de musique techno.

Le 2 août, Mélissa lance un appel à ses amis sur Facebook pour trouver "une ou un conducteur qui serait chaud (pour) seconder notre conductrice Axelle pour aller au teknival d?Italie".

"On demande une cotise pour l?essence et la bouffe ça serait cool de trouver qqn. Il nous reste une dizaine de jours avant que l?on parte (...). Partagez ça serait cool de trouver qqn", écrit avec enthousiasme cette jeune brune.

Originaire de Souillac (Lot), elle indiquait sur sa page habiter désormais à Toulouse et être "en couple" avec une autre victime, Nathan.

Selon la Dépêche du Midi, Mélissa avait été adoptée par une famille de Souillac, où son père est médecin à la retraite. Le couple avait déjà perdu un fils, le demi-frère de Mélissa, il y a trois ans, selon le quotidien régional. Son père s'est rendu en Italie à la suite du drame.

La conductrice, Axelle était originaire de Lautrec (Tarn), où sa mère s'occupe notamment d'un café associatif. Elle était la conductrice du groupe. Avertis par les gendarmes, les parents se sont eux-aussi rendus en Italie.

Répondant à l'appel de Mélissa, un ami du Vaucluse, William, a rejoint le groupe à Nîmes. Le 13 août, il indiquait sur sa page Facebook partir au teknival en Italie: Il "nous reste une place si (quelqu'un) un est chaud on le récupère".

© 2018 AFP