Accéder au contenu principal
Revue de presse

"La liberté de la presse vous appartient"

France 24

Dans la presse, ce jeudi 16 août, la publication, par près de 350 journaux américains, d’éditos pour dénoncer «la guerre sale contre la presse libre» menée selon eux par Donald Trump. Une campagne qui ne fait toutefois pas l’unanimité. Le discours-fleuve de Narendra Modi à l’occasion du jour de l’indépendance de l’Inde. La présidentielle au Mali. Et une bonne nouvelle pour les poissons rouges.

PUBLICITÉ

<span><span>Le + </span></span>: Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre <span><span>i</span></span><span>Phone</span> ou sur <span>tout autre mobile</span>. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur <span>Facebook</span>

 

Dans la presse, ce matin, la publication, aujourd’hui, par près de 350 médias américains, d’éditoriaux pour dénoncer «la guerre sale contre la presse libre», menée, selon eux, par Donald Trump.

 

D’après The Guardian, qui a décidé de soutenir le mouvement de ses confrères américains, et publie lui aussi un édito à charge contre le président américain, c’est le Boston Globe qui est à l'initiative de cette campagne, présentée comme une réaction, nécessaire, à la multiplication des attaques de Donald Trump contre les médias, comme une réplique à sa stratégie consistant à qualifier de «fake news», de «fausses informations», toute révélation pouvant le desservir. Parmi ces médias, il y a notamment le site The Atlantic, qui a choisi de s’adresser directement à ses lecteurs pour leur rappeler que «la liberté de la presse (leur) appartient», et que les attaques du président Trump contre la presse sont une atteinte «au rôle que doit jouer le journalisme dans une société libre», une atteinte au besoin des Américains de «connaître les faits», et au droit de chacun de «dire ce qu’il pense». Cette campagne est relayée par plusieurs dessinateurs de presse, dont Jeff Parker, dont on a trouvé le dessin sur Twitter - où l’on voit Donald Trump accuser deux imprimeurs d’être «les ennemis du peuple américain».

 

La démarche du Boston Globe et de ses confrères, ne fait toutefois pas l’unanimité. Tout en reconnaissant que les attaques de Donald Trump contre la presse constituent un phénomène «alarmant», Politico s’interroge sur la pertinence de leur réponse – qui risque, surtout, de faire le jeu du président américain, d’apporter de l’eau à son moulin, selon lui. « Rien n’est moins flatteur pour un journaliste indépendant, que se mettre en rang pour boire à la même fontaine que ses confrères», met en garde le site, qui rappelle que 240 médias américains avaient soutenu la candidature d’Hillary Clinton au moment de la campagne présidentielle. «Depuis, rien n’a changé et cette campagne médiatique contre Trump est redondante».

 

Il est aussi beaucoup question de l’annonce faite hier par Narendra Modi, à l’occasion du jour d’indépendance nationale. Lors d’un discours-fleuve à New Delhi, le Premier ministre indien a assuré que son pays allait «envoyer un homme ou une femme dans l’espace en 2022 - et même avant cela si possible» - une annonce à la Une du Financial Times – qui évoque «une promesse destinée à saisir l’imagination de ses compatriotes». Mais ce n’est pas cet engagement qui a retenu l’attention du Hindu, beaucoup plus sensible à la promesse de Narendra Modi de mettre en place un système de santé pour aider lesplus pauvres pauvres à faire face aux coûts de la maladie, un «Modicare» à l’image de l’«Obamacare». «L’Inde était un éléphant endormi, qui s’est mis debout et s’est mis à courir», a conclu le Premier ministre - que The Times of India voit déjà en piste pour les élections générales de l’année prochaine, où Narendra Modi devrait tenter de décrocher un deuxième mandat.

 

Au Mali, les résultats du second tour de la présidentielle devraient être officialisés aujourd’hui. L’officialisation de ces résultats laisse sceptique L’Observateur Paalga, qui rappelle que les deux finalistes, le président sortant, Ibrahim Boubacar Kéita et son challenger, Soumaïla Cissé, s’accusent mutuellement de fraudes. «Qu’importe finalement ces résultats, écrit le journal burkinabé, puisque celui qui est déjà dans la posture du perdant (entendez Souamïla Cissé), les rejette à l’avance avant même qu’ils ne soient proclamés et sonne le tocsin pour mobiliser ses troupes en vue de contester ce qu’il estime être un hold-up électoral?».

 

Une information, pour terminer, pour les heureux propriétaires de poissons rouges. En cette période estivale, plus besoin de jeter Bubulle dans les toilettes, ni de le laisser mourir d’inanition dans son bocal, puisque l’Aquarium de Paris vous propose de l’accueillir pendant les vacances. Attention, toutefois, nombre de places limités, une cinquantaine, seulement. Lu dans Le Parisien.

 

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française(du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale(du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.