Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : Cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

L’invité du jour

Mamane : "Nous les humoristes, nous sommes les médecins de la société"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Karin Kneissl : "L'UE perd son temps avec les sanctions contre la Pologne et la Hongrie"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Réforme du droit d'auteur : et maintenant ?

En savoir plus

Découvertes

Tesla est accusé par un ancien employé d'avoir dissimulé un trafic de drogue au sein de son usine

© Troy Harvey/Bloomberg via Getty Images

Texte par Émilie LAYSTARY

Dernière modification : 17/08/2018

Le constructeur automobile de voitures électriques est accusé d'avoir voulu étouffer une histoire de trafic de drogue qui avait cours dans la Gigafactory.

Selon un ancien employé de Tesla, un trafic de drogue aurait eu lieu au sein de la Gigafactory, l'usine de fabrication de batteries lithium-ion située dans l'État du Nevada. Témoignant devant le SEC – l'équivalent américain de l'Autorité des marchés financiers, Karl Hansen a affirmé qu'un employé de Tesla, en lien avec le cartel de Sonora, a fait passer une certaine quantité de cocaïne, et potentiellement de crystal meth, sur son lieu de travail. L'organisation mafieuse est connue au Mexique pour avoir été fondée par le trafiquant Miguel Ángel Félix Gallardo, actuellement en prison après avoir travaillé avec Pablo Escobar.

VOIR AUSSI : Elon Musk dénonce une tentative de sabotage au sein de l'usine californienne de Tesla

Toujours d'après cet ancien employé qui travaillait au sein de l'équipe en charge de la sécurité, la direction de Tesla aurait tout fait pour dissimuler cette affaire auprès des investisseurs, rapporte le site Jalopnik.

Karl Hansen accuse également le constructeur automobile de surveiller illégalement ses employés, notamment en les mettant sur écoute. Contacté en DM sur Twitter par Gizmodo, Elon Musk a rétorqué : "Ce type dit n'importe quoi. Il assure que notre sécurité est pourrie (elle n'est certes pas géniale, mais je suis assez sûr que nous ne somme pas une filiale du cartel Sinaloa comme il le prétend) et en même temps que nous avons d'excellents moyens d'espionnage. Ces deux affirmations ne peuvent pas être simultanément vraies".

En attendant, le SEC mène l'enquête. Cette affaire intervient dans un contexte déjà assez défavorable à Tesla, alors qu'Elon Musk confiait récemment avoir vécu "l'année la plus difficile de sa carrière" et que le constructeur automobile pourrait se retirer de la bourse.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire

Première publication : 17/08/2018