Accéder au contenu principal

Le président afghan décrète un cessez le feu avec les Taliban pour l'Aïd el-Kébir

Ashraf Ghani lors d'une conférence dans le palais présidentiel de Kaboul, le 30 juin 2018.
Ashraf Ghani lors d'une conférence dans le palais présidentiel de Kaboul, le 30 juin 2018. Noorullah Shirzada, AFP

Le président afghan Ashraf Ghani a décrété dimanche un cessez-le feu unilatéral avec les Taliban, qui commencera lundi lors de la fête de l'Aïd el-Kebir. Les dirigeants de la milice islamiste n'ont pas encore dit s'ils acceptaient l'offre.

PUBLICITÉ

A l’occasion de l’Aid el-Kebir, la fête musulmane du sacrifice, le président afghan Ashraf Ghani a décrété dimanche 19 août un cessez-le-feu unilatéral avec les Taliban, malgré les intenses combats de ces derniers jours à Ghazni, dans le centre du pays, et dans la province de Faryab, dans le Nord.

"Le cessez-le-feu conditionnel débutera demain et se poursuivra aussi longtemps que les Taliban le respecteront", a annoncé le président lors d'une cérémonie de commémoration de l'indépendance."Nous invitons la direction des Taliban à se conformer aux souhaits des Afghans, qui veulent une paix réelle et durable", a-t-il ajouté.

Un cessez le feu pendant trois mois

Un membre de son cabinet a par la suite précisé que le cessez-le-feu serait observé pendant trois mois, jusqu'à l'anniversaire de Mahomet, célébré le 21 novembre en Afghanistan.

Le chef de l'État avait déjà proclamé une trêve unilatérale de deux semaines en juin. Les Taliban ont quant à eux cessé le combat pendant trois jours pour l'Aïd el-Fitr, à la fin du ramadan.

Les Taliban n'ont pas encore répondu à l'appel du chef de l'État. Ils ont à de multiples reprises refusé de négocier avec les autorités afghanes, qu'ils qualifient de "marionnettes" aux mains des États-Unis.

Mais selon des sources proches de Taliban évoquées par l'agence Reuters, les dirigeants de la milice islamiste se seraient dans un premier temps prononcés pour une trêve de quatre jours à l'occasion de l'Aïd. La décision n'a pas encore été approuvée par leur chef suprême, le cheikh Haibatullah Akhunzada. Dans un communiqué, le mouvement a donné des gages de bonne volonté, annonçant la libération prochaine de "centaines de prisonniers", sans donner plus de précisions.

Des combats meutriers depuis dix jours

Une phase de détente pourrait se profiler entre le gouvernement afghan et les Taliban, malgré des batailles meurtrières qui durent une dizaine de jours.

>> À lire sur France 24 :Afghanistan : la bataille de Ghazni, une démonstration de force des Talibans

Selon un représentant du ministère de l'Intérieur, des combats ont éclaté samedi 18 août dans la province de Faryab, où les Taliban se sont emparés d'une partie du district de Bulcheragh. Une cinquantaine de membres des forces gouvernementales y ont été portés disparus, a-t-il précisé.

L'armée afghane appuyée par les forces spéciales et l'aviation américaines a par ailleurs repoussé la semaine dernière l'assaut des Taliban dans la ville Ghazni, après cinq jours de combats intenses qui ont coûté la vie à 150 militaires et 95 civils.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.