Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Quelle réponse de l'Iran après l'attentat d'Ahvaz ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Harkis, une si longue attente"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'Élysée enlisé dans la parodie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : Cap Bon sous les eaux

En savoir plus

FOCUS

L'IVG en Allemagne, un parcours de combattante

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Michael Barenboim recherche "le dialogue des œuvres les unes avec les autres"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Nous avons essayé de comprendre s'il existe une identité européenne"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

France : un hommage national aux harkis le 25 septembre

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Quelles solutions pour la crise financière de l'UNRWA ?

En savoir plus

SPORT

Ligue 1 : Lyon et l’OM craquent chez les promus, le PSG déjà au rendez-vous

© Pascal Guyot, AFP | Les Crocodiles nîmois, emmenés par un Denis Bouanga en feu, ont puni un OM apathique (3-1).

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 20/08/2018

La deuxième journée de Ligue 1 a vu le PSG prendre déjà les commandes du championnat de France, alors que ses plus sérieux poursuivants, Monaco, Lyon et Marseille, peinent déjà à suivre la cadence.

La deuxième journée de Ligue 1 a douché les espoirs des supporteurs marseillais et lyonnais, qui espéraient secrètement voir leurs clubs respectifs tenter de rivaliser le plus longtemps possible avec le PSG cette saison. Hasard du calendrier, les deux Olympiques étaient pourtant opposés aux deux promus, Nîmes pour l’OM, et Reims pour l’OL.

Deux rencontres abordables sur le papier, bien que disputées à l’extérieur. Bilan : 2 défaites, 0 point et de nombreux doutes, alors que le PSG se trouve déjà en tête du championnat après avoir battu Guingamp, samedi 18 août, grâce à un doublé de son champion du monde Kylian Mbappé (3-1).

Les Crocos croquent l’OM, Reims sabre l'OL

Forts d’une victoire éclatante contre Toulouse (4-0), lors de la première journée dans un Vélodrome à guichets fermés, les Marseillais ne s’attendaient pas à vivre une soirée cauchemardesque, dimanche 19 août, sur la pelouse du voisin nîmois, plus petit budget du championnat de France. Les trois champions du monde 2018, Steve Mandanda, Adil Rami et Florian Thauvin étaient même titularisés d’entrée, avec un vice-champion du monde croate, le défenseur central Caleta-Car, seule recrue estivale marseillaise pour le moment.

Mais c’était sans compter sur de généreux Crocodiles surmotivés et disciplinés tout au long du match. Dominés physiquement et incapables de combiner, les hommes de Rudi Garcia n’ont pas été à la hauteur, et ont fini par s’incliner 3 buts à 1. En plus d’un succès de prestige, les Nîmois se sont offert une deuxième victoire d’affilée, après leur succès inaugural à Angers, et une place sur le podium, juste derrière le leader parisien.

De leur côté, les Lyonnais, qui disputeront la Ligue des Champions cette saison, ont été piégés vendredi par Reims, 1-0, en ouverture de la deuxième journée. Le promu champenois, pourtant dominé dans le jeu, l'a emporté grâce à une défense appliquée et rigoureuse. Après deux journées, les Rémois, de retour dans l'élite après deux saisons au purgatoire avec un succès face à Nice lors de la première journée, totalisent six points, comme leurs homologues gardois.

L’AS Monaco n'a pas réussi à s'imposer non plus lors de cette journée. Tenus en échec à domicile par Lille (0-0), samedi, les coéquipiers du capitaine colombien Radamel Falcao, qui a manqué un penalty, n’ont pas réussi à trouver la faille face à un bloc lillois très solidaire. Grandement chamboulé pendant l’intersaison, l’effectif monégasque doit se remobiliser avant d’aller disputer deux rencontres contre Bordeaux en Gironde puis l'Olympique de Marseille à domicile.

Zéro pointé pour Bordeaux et Nantes

Rien ne va plus à Bordeaux, qui a perdu chez le voisin et rival toulousain (2-1) dimanche. Il s’agit de la deuxième défaite des Girondins en deux journées de championnat. Deux jours plus tôt, leur bouillant entraîneur uruguayen Gustavo Poyet avait été mis à pied, après avoir publiquement attaqué ses dirigeants. Pour lui succéder, des noms plus ou moins prestigieux circulent : Thierry Henry, Laurent Blanc et Claudio Ranieri, alors que les Girondins disputent jeudi un barrage aller d'Europa League, déterminant pour la suite de leur saison.

Les Nantais, qui avaient perdu en ouverture contre Monaco 3-1, ont mordu la poussière à Dijon (2-0), concédant l’ouverture du score dès la 8e minute. Les Canaris ont eu la maîtrise du ballon (61 % de possession) mais sans vraiment se montrer dangereux. Il s’agit de la deuxième défaite de rang pour le Portugais Miguel Cardoso, successeur de l'Italien Claudio Ranieri sur le banc des Canaris. Les Bourguignons pointent eux à la 3e place, avec six points.

Saint-Etienne n'a pas gagné à Strasbourg dimanche (1-1) mais a su résister pour rentrer avec le point du match nul, après avoir disputé la plus grande partie du match à 10.

Le champion du monde 1998 Patrick Vieira a vu avec soulagement son équipe de Nice ramener un point de Caen (1-1), grâce à une égalisation tardive, alors que Montpellier s'est imposé à Amiens (1-2), tout comme Rennes contre Angers (1-0).

Avec AFP

Première publication : 20/08/2018

  • FOOTBALL

    Ronaldo, Messi, Mbappé… Rentrée réussie pour les stars des championnats européens

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Foot européen : en Premier League et en L1, les cadors frappent d'entrée de jeu

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Avec une équipe remaniée, le PSG remporte son 8e Trophée des Champions face à Monaco (4-0)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)