Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Mondial U20 Dames: l'Espagne brise le rêve des Bleuettes et jouera le Japon en finale

© AFP | La Française Marie-Antoinette Katoto (d) vient de rater un penalty contre l'Espagne en demi-finale de la Coupe du monde dames des moins de 20 ans, le 20 août 2018 à Vannes (Morbihan)

VANNES (AFP) - 

L'Espagne a mis fin au rêve de sacre mondial des Bleuettes, qui ont raté un penalty, en remportant (1-0) la demi-finale du Mondial de football féminin des moins de 20 ans lundi à Vannes, et affrontera le Japon en finale.

Un silence de cathédrale a assommé le stade quand Marie-Antoinette Katoto, entrée en jeu à la 53e minute, s'est approchée pour tirer le penalty à la 74e.

La France était alors menée 1-0 mais l'Espagne évoluait à dix depuis l'expulsion de la milieu de terrain Aitana Bonmati pour deux avertissements (66).

Annoncée comme l'arme fatale des tricolores, mais peu en réussite depuis le début de la compétition, l'avant-centre du Paris SG a malheureusement tiré en force mais trop au centre, juste là où se trouvait la gardienne Catalina Coll.

Les vingt dernières minutes, temps additionnel compris, n'ont rien changé. Les Bleuettes souvent trop brouillonnes à l'approche du but adverse, ont une nouvelle fois perdu contre leur bête noire, qui les avait déjà frustrées en finale de l'Euro U19 l'an dernier (3-2). Une vraie déception pour ces jeunes filles qui espèrent bien être de la partie l'année prochaine au Mondial disputé en France.

Elles avaient pourtant bien démarré le match, sur la même base que contre la Corée du Nord en demie, avec une belle organisation, de la détermination, une volonté de défendre en avançant et en serrant leurs adversaires au plus près.

Devant, avec Sandy Baltimore et le retour d'Emelyne Laurent, les Bleuettes ont retrouvé de la percussion à l'image d'un face-à-face perdu par Laurent avec la gardienne espagnole (14).

- Le Japon à défier en finale -

Mais l'Espagne n'a jamais perdu le contrôle du match, laissant passer la furia bleue pour mieux imposer sa domination du ballon.

Le début de la seconde période a confirmé ce scénario d'une emprise grandissante de la "Riojita", qui a trouvé rapidement la faille.

Sur une touche anodine, les Espagnoles sont parvenues à centrer en cloche, et la défense française, un peu passive, a laissé le ballon rebondir et c'est finalement Patricia Guijarro, la plus volontaire sur l'action, qui a repris de la tête pour prendre Chavas à contrepied (1-0, 50).

C'était la sixième réalisation pour la meilleure buteuse du tournoi, qui avait déjà été le bourreau des Bleuettes il y a un an à l'Euro avec un doublé, dont un but à 90+4.

Les Espagnoles, dont ce n'est que la 3e participation au Mondial, mais qui dominent le football féminin dans cette catégorie d'âge au niveau européen, iront chercher un sacre mondial face au Japon.

Les Nippones ont encore une fois fait belle impression en battant facilement 2-0 une Angleterre peut-être émoussée, mais surtout étouffée par une organisation adverse sans faille.

La finale se disputera vendredi à Vannes, précédée du match pour la troisième place entre la France et l'Angleterre.

© 2018 AFP