Accéder au contenu principal

En images : le 50e anniversaire de l'écrasement du "Printemps de Prague"

Des Tchécoslovaques encerclent des chars soviétiques dans les rues de Prague. AFP

Dans la nuit du 20 au 21 août 1968, plus de 250 000 soldats soviétiques et du pacte de Varsovie ont envahi la Tchécoslovaquie pour écraser brutalement le "Printemps de Prague" et son "socialisme à visage humain".

PUBLICITÉ
Le 21 août 1968, des milliers de Tchèques ont envahi les rues de Prague et encerclé les chars soviétiques pour protester contre l’invasion des soldats soviétiques. AFP

Des habitants de Prague rassemblés au pied de la statue de Saint Venceslas, sur la place principale de la capitale le 21 août 1968. Sur la banderole : "Svoboda" (liberté) et les noms de Alexander "Dubcek" et Oldrich "Cernik", figures de proue du Printemps de Prague. UPI/AFP

Photo d'un message SOS envoyé par télex par le Centre des Amitiés françaises à Prague au bureau de l'AFP à Genève, le 21 août 1968, pour les informer de l'invasion soviétique. Le télex contient des informations erronées selon lesquelles le dirigeant tchèque Alexander Dubcek avait été tué à Bratislava. AFP

Des habitants de la ville de Karlovy Vary, en Bohême, agitent un drapeau tchécoslovaque alors qu'ils tentaient d'arrêter un char soviétique, le 21 août 1968. UPI/AFP

Des Tchécoslovaques défilent à travers Karlovy Vary avec une banderole rouge sur laquelle on peut lire : "Plus jamais avec l'Union soviétique", détournant le slogan "Avec l'Union soviétique pour toujours". UPI/AFP

Le ministre des Affaires étrangères tchécoslovaque, Jiri Hajek, s’adresse au Conseil de sécurité de l’ONU le 24 août 1968 pour protester contre l’invasion des troupes du pacte de Varsovie. Un plaidoyer qui lui valut d'être démis de ses fonctions et du Parti communiste. AFP

Les résidents de Prague passent devant des chars soviétiques qui montent la garde à l’entrée de l’agence de presse tchécoslovaque CTK, le 29 août 1968. UPI/AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.