Accéder au contenu principal

Les États-Unis taxent à nouveau les produits chinois, Pékin annonce des représailles

La Chine a aussitôt réagi aux nouvelles taxes imposées par les États-Unis.
La Chine a aussitôt réagi aux nouvelles taxes imposées par les États-Unis. Saul Loeb, AFP

Les États-Unis et la Chine ont ouvert, jeudi, un nouveau chapitre de leur guerre commerciale avec la mise en place par les deux parties de droits de douane à 25 % sur 16 milliards de dollars de marchandises.

PUBLICITÉ

La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis ne connaît pas de répit. L'administration américaine a annoncé que les nouveaux droits à 25 % étaient entrés en vigueur jeudi 23 août, soit midi passé à Pékin, et que 279 catégories de produits importés de Chine étaient concernés.

Cette nouvelle tranche de droits de douane portera à un total de 50 milliards de dollars les marchandises chinoises étant taxées à 25 % en entrant sur le territoire américain. Cette escalade pourrait être suivie par une nouvelle vague en septembre sur 200 milliards d'importations de produits chinois.

La Chine a aussitôt réagi en annonçant "des représailles nécessaires" et entend imposer des droits de douane sur la même quantité de marchandises américaines, ciblant des produits emblématiques comme les motos Harley-Davidson, le bourbon ou le jus d'orange, parmi des centaines d'autres.

Reprise des discussions

Mercredi, à Washington, les discussions entre les deux pays ont repris. Le vice-ministre du Commerce Wang Shouwen et le vice-ministre des Finances Liao Min ont rencontré le sous-secrétaire américain au Trésor chargé des affaires internationales David Malpass, ainsi que les adjoints du représentant au commerce et du ministre du Commerce. Ces pourparlers qui doivent se poursuivre jeudi constituent la première réouverture d'un dialogue - mais pas encore à un niveau ministériel - depuis juin.

Dans une interview lundi à Reuters, Donald Trump a indiqué ne pas "attendre grand-chose" des discussions, menées par le sous-secrétaire au Trésor américain, David Malpass, et le vice-ministre chinois du Commerce, Wang Shouwen.

>> À lire aussi : Au large de la Chine, le sort du soja américain suspendu à la guerre commerciale

Ces nouvelles taxes ont conduit la banque centrale américaine à tirer la sonnette d'alarme. Lors de la dernière réunion du comité monétaire de la puissante et très écoutée institution, tous ses participants "ont pointé du doigt les désaccords commerciaux actuels comme étant une importante source d'incertitude et de risques" pour l'économie américaine qui, pour l'heure, affiche une santé resplendissante.

Les économistes estiment que chaque tranche de 100 milliards de dollars d'importations affectées par les droits de douane réduit le commerce mondial d'environ 0,5%.

Avec AFP

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.