Découvertes

Grâce à une enzyme, n'importe quel groupe sanguin pourrait bien devenir universel

Don du sang.
Don du sang. BSIP/Getty Images

Une équipe de chercheurs aurait trouvé la solution pour transformer les groupes sanguins A, AB et B en donneurs universels. Et cela grâce à... nos estomacs.

Publicité

Si à chaque fois que le camion de Don du Sang est garé dans votre quartier, votre excuse est "non, mais mon groupe sanguin ne sert à rien, je ne suis pas donneur universel", il vous sera peut-être bientôt impossible de sortir cette phrase pour éviter la piqûre.

VOIR AUSSI : Un médicament pour traiter la dépression post-partum des jeunes mères est en voie d'approbation

Une équipe de chercheurs, dirigée par le docteur Stephen Withers de l'University of British Columbia, aurait trouvé le moyen de transformer n'importe quel groupe sanguin, en groupe sanguin universel. Dans une étude mise en ligne mardi 21 août sur le site Eurekalert, les scientifiques expliquent qu'au contact d'enzymes provenant des intestins humains, le sang de groupes A, AB ou B devenait alors O, soit donneur universel. Dans une vidéo, ils expliquent leur découverte. 

Un petit point sur les groupes sanguins 

Il existe quatre principaux groupes sanguins : O, A, B et AB. Comme l'explique très bien cette infographie de l'Établissement Français du Sang, le sang d'un donneur de groupe A peut être transfusé à un autre groupe A, ou AB. Idem pour le groupe B, qui ne peut donner qu'aux B et AB, tandis que les AB ne peuvent donner qu'aux AB. Cependant, le groupe O est universel : il peut donner à n'importe quel receveur des autres groupes sanguins. Le sang du groupe O est donc très précieux.

Comment l'enzyme en question est-elle capable de modifier les groupes sanguins ? En fait, cette dernière a notamment pour rôle d'éliminer les sucres présents dans la muqueuse du tube digestif. Or, il se trouve que les sucres sont similaires à ceux présents dans ces cellules sanguines des groupes A, AB ou B – le groupe O étant dénué de ces sucres. Donc une fois au contact du sang, l'enzyme ingère les sucres des groupes A, AB et B pour les transformer en O. 

La découverte des chercheurs est donc cruciale, si elle est validée. Pour le moment, ils seraient en pleine vérification de leurs résultats, et voudraient d'ailleurs tester l'enzyme dans un contexte clinique. Cela permettrait de déterminer si ce processus de conversion entraîne des conséquences imprévues, ou non.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine