Accéder au contenu principal
Reporters

Reportage exclusif : chape de plomb sur le Cachemire

Depuis le 5 août et la décision de l’Inde de révoquer l'autonomie du Cachemire, la population de ce territoire vit coupée du monde. Le couvre-feu est en vigueur jour et nuit, les communications sont difficiles, les militaires omniprésents. Une équipe de France 24 a exceptionnellement pu entrer dans cette vallée située sur les contreforts de l'Himalaya et a assisté aux premiers jours d'un blocus inédit.

Publicité

Au Cachemire, les habitants que les reporters de France 24 ont rencontré leur ont livré des témoignages édifiants sur la situation qu’ils vivent depuis le 5 août et la décision du Premier ministre indien, Narendra Modi, de révoquer l'autonomie constitutionnelle du territoire, au cœur des tensions avec le Pakistan.

>> Reporters : "Au Cachemire, la population prise en étau entre l'Inde et le Pakistan"

En plus du couvre-feu, de l’absence d’Internet et des restrictions de leurs libertés, les Cachemiris redoutent désormais les pénuries car les magasins restent fermés et les barrages compliquent les déplacements. Ceux qui ne disposent pas d'un laissez-passer sont contraints de rester confinés chez eux et beaucoup restent sans nouvelle de leurs proches.

>> "Narendra Modi réalise un vieux rêve du nationalisme indien"

Depuis le début du mois d'août, l'Inde a déployé des dizaines de milliers de paramilitaires en renfort dans cette région parmi les plus militarisées au monde, où près d'un demi-million de membres des forces de sécurité indiennes étaient déjà en poste. Les autorités redoutent des manifestations de la part de cette population à majorité musulmane. En quelques semaines, au moins 4 000 personnes ont été interpellées en vertu de la loi sur la sécurité publique - un texte controversé qui permet aux autorités d'emprisonner une personne jusqu'à deux ans sans accusation, ni procès.

Reportage exclusif de Surabhi Tandon et Adlil Bhat dans ce territoire, où les journalistes ne sont pas les bienvenus.

>> "L'Inde ou le reniement des valeurs laïques et multiconfessionnelles fondatrices"

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.