Accéder au contenu principal

Pour retrouver sa motivation, donner des conseils est parfois plus efficace que d'en recevoir

"Bridget Jones : L'âge de raison" (2004).
"Bridget Jones : L'âge de raison" (2004). Mars Distribution

Quand les suggestions de vos proches ne fonctionnent plus, et que votre motivation pour arriver à ce que vous souhaitez est proche du néant, il vous reste une solution : vous-même.

PUBLICITÉ

Vous avez tendance à vous tourner vers vos amis en couple lors d'une rupture, pour recevoir leurs conseils ? Ou à demander l'avis de personnes en CDI lorsque vous enchaînez les contrats en intérim ? Ce n'est pas toujours une bonne idée. Et deux chercheuses se sont penchées sur les réels effets des conseils reçus, et de ceux prodigués. 

VOIR AUSSI : "Respirer un bon coup" a réellement un impact sur notre santé mentale

Lauren Eskreis-Winkler, psychologue de la Wharton School (Philadelphie) et Ayelet Fishbach, professeure des sciences du comportement à l’Université de Chicago ont constaté que les psychologues associent souvent les échecs à un manque de motivation pour transformer les conseils reçus en actions. Les deux chercheuses se sont associées pour démontrer dans une étude – publiée dans la revue MIT Sloan Management Review le 13 août dernier – qu'il était en fait "plus efficace pour des personnes en difficulté de donner des conseils que de les recevoir". 

Un regain de confiance en soi

Durant une série d'expériences sociologiques, Laren Eskreis-Winkler et Ayelet Fishbach ont demandé à des personnes en difficulté – des adultes sans emploi ayant du mal à trouver un travail, d'autres n'arrivant pas à économiser ou encore des enfants en échec scolaire – de "donner des conseils à d'autres personnes, au sujet des difficultés qu'ils rencontraient eux-mêmes".

"Bien que donner ces astuces n'apporte aucune nouvelle information à la personne qui les verbalise, nous avons pensé que ce processus parviendrait à faire grandir la confiance en soi", expliquent les chercheuses dans le rapport, avant d'ajouter que la "confiance en soi est une faculté qui permet de galvaniser la motivation et la réussite, encore plus que l'abilité elle-même".

Prendre conscience, pour agir ensuite

Et les résultats de ces expériences ont prouvé la justesse de leur intuition : 68 % des personnes sans emploi participantes ont admis être plus motivées pour chercher un travail, 72 % des gens ayant du mal à économiser ont reconnu la même chose, et les autres panels étudiés se situent tous dans la même tranche de réussite. Une alternative crédible, qui du moins a su faire ses preuves dans ces cas précis. 

Penser que les échecs proviennent obligatoirement d'un manque de connaissances est donc faux. Les chercheuses insistent sur le fait que "les personnes peu motivées pour changer ont souvent ce qu'il faut pour le faire, mais ne le font pas".  Et donner des astuces pour accéder à la réussite permettrait de remettre en perspective – et en mots – tout ce que l'on sait déjà sur le sujet. En bref, si vous entendez pour la énième fois "un de perdu, dix de retrouvés" dans la bouche de votre meilleur(e) ami(e) en couple depuis 15 ans, n'hésitez pas à vous tourner parfois vers votre pote qui galère autant que vous, pour lui faire part de votre expérience. C'est peut-être chez lui que vous entendrez les meilleurs conseils.

Quelque chose à ajouter ? Dites-le en commentaire.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.