Accéder au contenu principal

Rapport santé au travail: FO met en garde contre une déresponsabilisation des entreprises

2 mn
Publicité

Paris (AFP)

Force Ouvrière a mis en garde contre une "déresponsabilisation des entreprises" après la remise mardi au gouvernement d'un rapport sur la santé au travail qui préconise un organisme national pour la coordination et un "guichet unique" par région pour accompagner les entreprises.

"Si la prévention doit être une priorité absolue pour laquelle les interlocuteurs sociaux sont mobilisés, elle doit rester de la responsabilité de l'employeur et ne peut, au motif de fusion des acteurs et des instances et d'universalisation, être transférée à chaque travailleur", prévient FO.

Le thème de la santé au travail sera abordé à partir de mercredi à Matignon, où le Premier ministre Edouard Philippe recevra tour à tour les partenaires sociaux. Ceux-ci sont demandeurs de négociations sur ce sujet dans les prochaines semaines.

FO "rappelle que les récentes contre-réformes ? à l'instar de la disparition des CHSCT avec la fusion des institutions représentatives du personnel ou encore l'espacement et le changement de fond des visites médicales ? ont considérablement affaibli des acteurs de proximité jouant un rôle crucial dans la prévention en entreprise".

Par ailleurs, "la fusion des différents acteurs concourant à la prévention de la santé au travail au sein d'une unique instance tripartite ne doit pas être un outil aux mains du gouvernement pour mettre à mort la gouvernance paritaire", a-t-il averti.

FO "s'oppose à toute baisse de cotisations patronales accidents du travail-maladies professionnelles (AT-MP) qui serait la porte ouverte à une plus grande déresponsabilisation des chefs d'entreprise sur cette question essentielle de la santé au travail".

La CFDT a elle aussi réagi à la remise officielle de ce rapport de la députée LREM Charlotte Lecocq, qui avait fuité dans la presse en août.

"Le nouveau cadre proposé dans le rapport ouvre des perspectives pour répondre (aux) enjeux. A la condition toutefois que les partenaires sociaux puissent jouer pleinement leur rôle, tant au niveau national que régional", a-t-elle estimé dans un communiqué.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.