Accéder au contenu principal
Focus

Allemagne : les entreprises veulent garder leurs employés demandeurs d'asile

France 24

Il y a trois ans, la chancelière allemande Angela Merkel ouvrait grandes les portes de l'immigration, faisant le pari que l'économie de son pays, assoiffée de main-d'œuvre, parviendrait à intégrer l'afflux d'immigrés. Au-delà de la vague migratoire qui a suivi cette décision - plus d'un million de nouveaux immigrés potentiels -, environ 300 000 demandeurs d'asile ont, à ce jour, trouvé un emploi.

Publicité

Depuis, la politique migratoire s'est durcie, les longues procédures administratives ont restreint l'accès au travail, et pour les demandeurs d'asile qui ont un emploi, il y a encore le risque que leur requête soit rejetée, au grand dam d'entreprises qui ont un intérêt économique à conserver cette main-d'œuvre.

Une émission préparée par Patrick Lovett et Gaëlle Essoo.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.