Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"First Man", Ryan Gosling dans les pas de Neil Armstrong

En savoir plus

L’invité du jour

Reed Brody : "C’est la jurisprudence Pinochet qui a permis le procès d'Hissène Habré"

En savoir plus

FOCUS

Quelles alternatives à la prison pour les condamnés ?

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Le marché florissant du cannabis

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le Premier ministre australien et Jérusalem"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Daphne Caruana Galizia, assassinée il y a un an"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Élections locales en Côte d'Ivoire : bras de fer entre le PDCI et le RHDP

En savoir plus

LE DÉBAT

Comment expliquer l'ampleur des inondations meurtrières dans l'Aude ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le vélo de retour à Cuba et les entrepreneurs burundais en province qui innovent

En savoir plus

Asie - pacifique

En images : le Japon touché par un typhon, le plus violent en 25 ans

© Jiji Press, préfecture de police de Kagawa, AFP | Un camion renversé sur un pont par les vents du typhon Jebi, le 4 septembre 2018 à Sakaide, dans le sud du Japon.

Vidéo par Faniry ANDRIAMIHAJA

Texte par Aude MAZOUÉ

Dernière modification : 04/09/2018

Annoncé comme le plus violent typhon depuis 25 ans, Jebi a accosté mardi à la mi-journée, perturbant les transports et une large partie de l'activité du pays. Au moins six personnes sont mortes et 170 ont été blessées.

Aéroport inondé, véhicules emportés par le vent, vagues gigantesques : le typhon qui a balayé mardi l'ouest du Japon a fait au moins six morts et 170 blessés.

Le Japon a affronté, mardi 4 septembre, un très puissant typhon, considéré comme le plus violent qui ait frappé directement le pays depuis 25 ans.

Le cyclone baptisé Jebi, le 21e de la saison en Asie, a touché mardi à la mi-journée la préfecture de Tokushima, sur l'île de Shikoku, dans le sud-ouest du pays, avec des rafales soufflant à près de 220 km/h par endroits, perturbant les transports et l'activité des entreprises.

Le monstre cyclonique, classé dans la catégorie "très puissant", "le plus puissant depuis 1993" selon l'Agence météorologique nippone, a ensuite balayé la partie ouest de l'île principale Honshu, dans le secteur de Kobe, quelques heures plus tard. Les autorités ont demandé à plus d'un million d'habitants d'évacuer les lieux, alors que les vents et les pluies se renforçaient.

Il est tombé 100 mm de pluie sur un quartier de Kyoto en une heure seulement, et les services météorologiques prévoyaient jusqu'à 500 mm en 24 heures, entre mardi midi et mercredi midi.

Jebi voyage rapidement, poursuivant sa course dans la direction nord-nord-est à 45 km/h.

Réunion de crise

Des pluies diluviennes sont également redoutées et les populations habitant des zones inondables ou susceptibles d'être victimes de coulées de boue doivent suivre les éventuelles consignes d'évacuation, ont insisté les autorités.

Le Premier ministre Shinzo Abe a annulé un déplacement dans l'ouest et convoqué une réunion de crise, au cours de laquelle il a demandé aux populations de "prendre des dispositions pour se protéger".

Des recommandations de rejoindre des refuges avaient été données à quelque 300 000 personnes. Les compagnies aériennes ont, par précaution, renoncé à plus de 650 vols, et de nombreuses liaisons ferroviaires ont été suspendues. Les grands magasins de la région d'Osaka notamment (ouest) ont décidé de fermer exceptionnellement mardi.

Des entreprises des zones qui devraient être les plus affectées ont demandé à leurs salariés de rester chez eux, de même que des établissements scolaires à leurs élèves.

De nombreux typhons balayent régulièrement l'archipel en été, mais Jebi pourrait provoquer d'importants dégâts dans l'ouest du Japon, fragilisé après avoir été dévasté début juillet par des inondations et glissements de terrains qui ont fait 220 morts.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 04/09/2018

  • JAPON

    Après des inondations meurtrières, le Japon balayé par une tempête tropicale

    En savoir plus

  • JAPON

    Au Japon, les inondations font près de 200 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)