Accéder au contenu principal

Football : les Bleus affrontent les Pays-Bas et retrouvent leur public au Stade de France

Les joueurs de l'équipe de France s'entraînent au Stade de France avant le match contre les Pays-Bas, le 8 septembre 2018.
Les joueurs de l'équipe de France s'entraînent au Stade de France avant le match contre les Pays-Bas, le 8 septembre 2018. Frank Fife, AFP

L'équipe de France de football affronte les Pays-Bas dimanche soir au Stade de France. Une rencontre qui marque le retour des champions du monde devant leur public. Le match sera suivi d'une célébration et d'une parade avec la Coupe du monde.

Publicité

Une défaite gâcherait la fête. Les champions du monde français espèrent célébrer comme il se doit leur second sacre mondial, dimanche 9 septembre à 20h45 face aux Pays-Bas pour leur retour au Stade de France.

Après avoir repris par un match nul contre l'Allemagne jeudi (0-0) à Munich, les hommes de Didier Deschamps vont s'offrir un tour d'honneur devant leur public, avant de tourner la page du Mondial russe.

"Les belles choses, on a envie qu'elles continuent à vie", livre le sélectionneur français. "Ce sera très fort émotionnellement, mais pour que la fête soit belle, l'idéal est d'obtenir ce qu'on veut, c'est-à-dire gagner", poursuit Didier Deschamps.

Kylian Mbappé, Antoine Griezmann, Paul Pogba et leur coéquipiers lanceront les réjouissances au coup d'envoi et le spectacle se poursuivra au-delà du coup de sifflet final. Aux environs de 22h45, heure française, le sélectionneur, son équipe technique, puis les 23 champions du monde "seront présentés un à un, avant un grand tour d'honneur du stade avec le trophée de la Coupe du monde", selon la Fédération française (FFF). Forfaits – et remplacés par Alphonse Aréola –, le capitaine Hugo Lloris et sa doublure dans les buts, Steve Mandanda, seront néanmoins présents en civil au Stade de France.

Un spectacle son et lumières est prévu, animé notamment par le groupe Magic System, dont une des chansons, "Magic in the air", a accompagné le parcours des Bleus en Russie.

Réparer la frustration des Champs-Élysées

Au-delà de la rencontre, comptant pour la Ligue des nations (nouveau tournoi de l'UEFA), les joueurs pourront communier avec leurs supporteurs, huit semaines après une parade sur les Champs-Élysées qui en avait frustré plus d'un.

Au lendemain de la finale gagnée contre la Croatie (4-2) à Moscou, les Bleus avaient été accueillis par une foule d'environ 300 000 personnes à Paris. Mais leur autobus à impériale avait descendu l'avenue parisienne au pas de charge, avant qu'ils ne soient longuement reçus à l'Élysée par Emmanuel Macron, suscitant l'incompréhension, voire la colère de nombreux fans.

"On a trouvé que les festivités étaient passées très rapidement" en juillet, a témoigné samedi Antoine Griezmann, assurant que lui et ses partenaires auront "à cœur de faire un grand match" face aux Pays-Bas, avec une victoire à la clé "pour que la fête soit meilleure".

>> À lire : Des Champs-Élysées à l'Élysée, les Bleus champions du monde portés en triomphe

Paul Pogba, interviewé par le Journal du dimanche, a également déclaré que la célébration avait été trop courte : "La parade a été très courte, pour des raisons de sécurité […]. On était tous dégoûtés de ne pas avoir savouré ce moment avec les supporters. On veut faire ça ce dimanche."

Pour ces grandes retrouvailles au Stade de France, Deschamps pourrait aligner une nouvelle fois les finalistes du Mondial-2018, avec Alphonse Areola dans les buts à la place de Lloris, comme jeudi à Munich.

Interrogé dimanche sur TF1, son adjoint Guy Stéphan n'a livré aucune indication. "Il y aura le même gardien, ça c'est sûr. Ensuite, Didier a l'habitude de donner l'équipe aux joueurs d'abord. Et comme il ne l'a pas donnée encore, il va falloir que vous attendiez un petit peu", a-t-il déclaré dans l'émission Téléfoot.

Avec AFP

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.