Accéder au contenu principal
Le débat

Amérique latine : le malaise de la gauche radicale

Au Nicaragua, des milliers de manifestants ont défilé ce lundi dans les rues de Managua pour demander la libération des prisonniers politiques et le départ du président Daniel Ortega, au pouvoir depuis 11 ans. En cinq mois de contestation, 320 personnes ont trouvé la mort selon des organisations de défense des droits de l’homme. Daniel Ortega, lui, voit dans ces manifestations des manœuvres de déstabilisation américaines.

Publicité

>> Exclusif : "Je suis prêt à voir Trump à l'ONU", affirme Daniel Ortega

 

Une émission préparée par Cécile Charlotte Bernet, Elise Duffau et Hanane Saïdani

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.