Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Amériques

Brésil : Fernando Haddad remplace Lula comme candidat du PT à l'élection présidentielle

© AFP | Fernando Haddad et Lula lors d'une manifestation à Sao Paulo le 24 janvier 2018.

Vidéo par Fanny LOTHAIRE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/09/2018

Emprisonné pour corruption et déclaré inéligible, l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva sera remplacé par l'ex-maire de Sao Paulo Fernando Haddad pour représenter le Parti des travailleurs à la présidentielle.

Lula ne se lancera pas dans la course à la présidentielle au Brésil. Déclaré inéligible il y a dix jours, l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva a finalement laissé sa place à l'ex-maire de Sao Paulo, Fernando Haddad, pour représenter le Parti des travailleurs (PT) à l'élection présidentielle du 7 octobre.

Les intentions de vote en faveur de Fernando Haddad, ancien maire de Sao Paulo, ont sensiblement progressé dans un sondage réalisé lundi, qui le hisse à égalité avec un autre candidat pour la troisième place, en vue du premier tour.

D'après ce sondage de l'institut Datafolha, Fernando Haddad est passé de 4 % à 9 % des intentions de vote, soit la plus forte progression parmi les 13 candidats en lice. Le même sondage indiquait une progression nette pour un autre candidat de gauche, Ciro Gomes, ancien gouverneur et ex-ministre des Finances, qui est passé de 10 à 13 %.

>> À lire aussi : Fernando Haddad ou le renouveau du Parti des travailleurs

Grand favori des sondages, Lula, président de 2003 à 2010, purge une peine de prison de 12 ans et un mois pour corruption passive et blanchiment d'argent depuis avril 2018.

La défense de Lula et le PT ont déposé tous les recours possibles pour ne pas à en arriver à ce choix douloureux, y compris une demande de report de la date butoir au 17 septembre, qui a été refusée lundi par la présidente du TSE Rosa Weber.

Ses avocats se sont aussi adressés à l'ONU, dont le Comité des droits de l'Homme avait demandé à Brasilia de respecter le droit de l'ex-ouvrier métallurgiste à se présenter.

Reuters

Première publication : 11/09/2018

  • BRÉSIL

    Au Brésil, comme un air de nostalgie de la dictature militaire

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Les fils Bolsonaro reprennent la campagne de leur père attaqué au couteau

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    Fernando Haddad ou le renouveau du Parti des travailleurs

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)