Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Melinda Gates : "La philanthropie ne peut pas se substituer aux États"

En savoir plus

FOCUS

La réforme des retraites, fer de lance de l'opposition russe

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Les câbles sous-marins, enjeux stratégiques de la communication

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Helle Thorning-Schmidt : "Les guerres modernes visent les enfants"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Un peuple et son roi" : quand grande et petite histoire s'entremêlent

En savoir plus

FACE À FACE

Manuel Valls candidat à Barcelone : un pari osé ?

En savoir plus

L’invité du jour

Bassma Kodmani : "Assad, un jour, rendra compte pour ses crimes"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis : la hausse des taux, un risque pour l'économie ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Jair Bolsonaro : vers "un retour de la dictature au Brésil" ?

En savoir plus

FRANCE

Sans surprise, Richard Ferrand élu président de l'Assemblée nationale

© Eric Feferberg / AFP | Richard Ferrand a été élu mercredi président de l'Assemblée nationale avec 254 voix, le 12 septembre 2018.

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/09/2018

L'Assemblée nationale a choisi sans surprise Richard Ferrand comme nouveau président mercredi. L'ancien socialiste devenu marcheur a recueilli 254 voix, soit près de 100 de moins que son prédécesseur François de Rugy.

Comme prévu, c'est le candidat de la République en Marche (LaRem), Richard Ferrand, qui a été élu, mercredi 12 septembre, président de l'Assemblée nationale avec 254 voix, soit la majorité des suffrages exprimés.

Ancien socialiste, l'élu du Finistère de 56 ans, jusque-là chef de file du groupe des "marcheurs" et éphémère ministre de la Cohésion des territoires, a fait moins bien que son prédécesseur François de Rugy, qui avait recueilli 353 voix.

Une standing ovation de la part des élus LREM a salué l'élection de cet ex-journaliste et ex-dirigeant des mutuelle de Bretagne, élu depuis 2012 au Palais Bourbon, qui a su depuis un an piloter le jeune et hétéroclite groupe macroniste, même si certains lui ont reproché d'être trop "directif" ou "distant".

Celui qui était jusqu'ici président du groupe LaRem au Palais-Bourbon était confronté à quatre autres prétendants : Annie Genevard (Les Républicains), Mathilde Panot (La France insoumise), Marc Fesneau (MoDem) et Ericka Bareigts (Socialistes et apparentés).

Le vote a eu lieu dans l'hémicycle, à bulletins secrets.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 12/09/2018

  • FRANCE

    Investiture LREM pour la présidence de l'Assemblée nationale : Ferrand élu dès le 1er tour

    En savoir plus

  • FRANCE

    Assemblée nationale : qui sont les candidats en lice pour le perchoir ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le juge Van Ruymbeke désigné pour enquêter sur l'affaire Ferrand

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)