Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INFO ÉCO

Daniel Kretinsky, le milliardaire tchèque à l'assaut de la presse française

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Agriculteurs "à la mer, pour prendre du champ"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Gilets jaunes: Macron cherche la bretelle de sortie"

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Cotisations sociales : la machine à redistribuer

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : bras de fer interminable entre le pouvoir et l'opposition

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Brexit : quelles issues pour Theresa May et le Royaume-Uni ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Yarol Poupaud

En savoir plus

#ActuElles

Des employées enceintes harcelées au Japon

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Projet d'accord sur le Brexit : Theresa May, une première ministre bien isolée

En savoir plus

EUROPE

Affaire Skripal : les suspects identifiés sont "des civils", assure Poutine

© Kirill Kudryavtsev, AFP | Le président russe Vladimir Poutine, le 10 septembre 2018.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/09/2018

Moscou a identifié les personnes soupçonnées par Londres d'avoir empoisonné Sergueï Skripal et sa fille en Angleterre, a annoncé mercredi Poutine. Il s'agit de "civils", a-t-il assuré, et non d'agents du renseignement comme affirmé par Londres.

"Nous savons de qui il s'agit, nous les avons trouvés. Mais nous espérons qu'ils apparaîtront eux-mêmes au grand jour pour dire qui ils sont", a déclaré Vladimir Poutine mercredi 13 juin, lors d'un forum économique dans l'Extrême orient russe, en faisant référence aux deux personnes identifiées suspectées d’avoir empoisonné l'ex-espion russe Sergueï Skripal et sa fille au Royaume-Uni. "Ce sont des civils bien sûr", a-t-il ajouté. "Je vous assure qu'il n'y a là rien de criminel", a-t-il poursuivi.

Selon Londres, l'attaque a été perpétrée par deux "officiers" du GRU, identifiés par la police britannique comme étant les ressortissants russes Alexander Petrov et Ruslan Bochirov, deux noms que la police soupçonne cependant d'être des noms d'emprunt. Ils font l'objet d'un mandat d'arrêt.

Depuis le début de l’affaire Skripal, le Royaume-Uni accuse Moscou d'être à l'origine de l'attaque, qui avait engendré une grave crise diplomatique entre le Kremlin et les Occidentaux. Les Skripal ont survécu à l'empoisonnement, ainsi qu'un policier contaminé en leur portant secours.

Avec AFP

Première publication : 12/09/2018

  • AFFAIRE SKRIPAL

    Affaire Skripal : Washington, Berlin, Paris et Ottawa soutiennent Londres face au Kremlin

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Affaire Skripal : la police britannique lance un mandat d'arrêt contre deux Russes

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Affaire Skripal : Poutine dénonce des sanctions américaines "contre-productives et dénuées de sens"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)