Accéder au contenu principal

États-Unis : l'ouragan Florence rétrogradé en catégorie 2

Jeudi vers 03h00 GMT, Florence se trouvait à 520 km au sud-est de sa zone d'impact prévue.
Jeudi vers 03h00 GMT, Florence se trouvait à 520 km au sud-est de sa zone d'impact prévue. Andrew Caballero-Reynolds, AFP

Rétrogradé en catégorie 2, l'ouragan Florence s'accompagne de vents moins violents que prévu, mais les pluies diluviennes pourraient provoquer jeudi des inondations et des crues historiques dans l'est des États-Unis.

PUBLICITÉ

Florence a finalement balayé les prévisions les plus pessimistes. L'ouragan qui se dirige vers la côte Est des États-Unis, a été rétrogradé mercredi 12 septembre d'un cran en une tempête de catégorie 2 sur 5 sur l'échelle de Saffir-Simpson, a annoncé l'institut américain de surveillance.

Jeudi vers 03h00 GMT, Florence se trouvait à 520 km au sud-est de sa zone d'impact prévue, sur la côte Atlantique des Caroline du Nord et du Sud, entre Cape Fear et Myrtle Beach, qui devrait être frappée jeudi soir ou vendredi matin, selon les prévisionnistes du NHC. Le phénomène s'aggravera vendredi et samedi.

Des crues historiques

La tempête devrait faire de gros dégâts, notamment en raison d’importantes précipitations qui sont annoncées. D'après les dernières prévisions, Florence, dont les vents atteignent les 175 km/h, pourrait stagner aux abords des côtes, ce qui promet plusieurs jours de pluies diluviennes de la Virginie à la Caroline du Sud.

Selon le Centre national des ouragans (NHC), certaines régions côtières pourraient connaître des crues allant jusqu'à trois ou quatre mètres par endroit. C'est comparable à l'ouragan Harvey l'an dernier, qui avait fait plus de 100 victimes et causé plus de 100 milliards de dollars de dégâts.

Évacuations

Environ 1,7 million de personnes ont été sommées de se mettre à l'abri loin du rivage de la Caroline du Sud, de la Caroline du Nord et de la Virginie. Ces trois États de la côte atlantique sont les plus menacés.

"Cette tempête est énorme et dangereuse", a averti mercredi Roy Cooper, gouverneur de la Caroline du Nord, sur NBC. "Les inondations représentent un risque important ici et ceux qui ont le moins de moyens sont souvent les plus touchés", a-t-il souligné.

Donald Trump a lui aussi adressé une mise en garde aux habitants de la région, tout en vantant les mérites de son administration en matière de gestion des risques naturels, malgré les critiques qu'elle a essuyées après le passage de l'ouragan Maria, qui a fait 3 000 morts à Porto Rico l'an dernier.

"Ça va être méchant"

Quelque 2 800 membres de la Garde nationale ont été réquisitionnés en Caroline du Nord. Dans les trois États concernés, les autorités ont fait stocker des vivres et de l'eau, monter des abris, modifier les panneaux de circulation pour faciliter les évacuations vers l'intérieur des terres et sécuriser les 16 réacteurs nucléaires présents dans la zone.

"Ça va être méchant. Mais quelle que soit son ampleur, l'ouragan finira par passer et notre boulot sera de reconstruire ensemble notre communauté, et c'est ce que nous allons faire", a déclaré Woody White, président du conseil des commissaires du comté de New Hanover, situé en Caroline du Nord, juste au nord de la zone d'impact.

Avec AFP et Reuters

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.