Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

MHD, le phénomène afro-trap

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump se fait l'avocat de Brett Kavanaugh

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

"Zone démilitarisée" à Idleb : Erdogan et Poutine en faiseurs de paix ?

En savoir plus

TECH 24

Hacker les humains

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget 2019 : quels sacrifices ?

En savoir plus

REPORTERS

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le tournant ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Tiken Jah Fakoly

En savoir plus

#ActuElles

Maroc : les droits des femmes encore à conquérir

En savoir plus

Ebola en RDC : toujours un "défi de taille", selon la Croix-Rouge

© AFP/Archives | Des enfants en République démocratique du Congo regardent une affiche expliquant les symptomes d'Ebola, à Mangina, le 19 août 2018

GENÈVE (AFP) - 

L'épidémie d'Ebola dans l'est de la République démocratique du Congo représente toujours un "défi de taille", a déclaré vendredi à l'AFP une responsable de la Croix-Rouge, Pascale Meige.

"Cela n'a pas été contenu géographiquement. C'est un défi de taille", a déclaré Pascale Meige de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC), de retour d'une visite dans les zones touchées.

L'épicentre de l'épidémie demeure à Mabalako et à Beni dans Nord-Kivu, mais six autres zones de cette province ont également été touchées, ainsi qu'une dans la province voisine de l'Ituri, selon l'Organisation mondiale de la Santé.

Depuis que l'épidémie du virus mortel a été déclarée le 1er août dans l'est de la province du Nord-Kivu, 137 cas confirmés ou probables ont été enregistrés, dont 92 décès, selon les autorités sanitaires de la RDC.

Kinshasa a cependant déclaré la semaine dernière que l'épidémie était "sous contrôle", la vitesse de transmission ralentissant considérablement depuis la mi-août.

Selon la responsable de la Croix-Rouge, la lutte contre l'épidémeie est toutefois endiguée par les rumeurs parmi les communautés affectées selon lesquelles Ebola est un canular visant à enrichir les agents de santé étrangers, ou bien un stratagème politique lié aux élections imminentes en RDC.

"Le niveau de méfiance est extrêmement élevé", a-t-elle relevé.

La dixième épidémie d'Ebola sur le sol congolais depuis l'apparition du virus en 1976 est survenue dans une zone de grande insécurité, en raison de la présence de dizaines des groupes armées.

La fin de la précédente épidémie avait été décrétée le 24 juillet dans la province de l?Équateur(Nord-ouest), avec un bilan de 33 morts.

© 2018 AFP